Close Window

Gaffiot, Dictionnaire latin-français (2016, ex 1934), merci à G. Gréco, M. De Wilde, B. Maréchal, K. Ôkubo!: abeo

abeo ăbĕō, ĭī, ĭtum, īre, intr. ¶

I [pr.] s'en aller, s'éloigner, partir : Cic. Cat. 2, 1 ; Fl. 87 ; Fin. 4, 7 ; a) [avec ex] ex eorum agris Cic. Verr. 2, 3, 79, s'en aller de leurs terres ; ex conspectu Cæs. G. 6, 43, 5, s'éloigner de la vue, cf. C. 2, 22, 4 ; Liv. 22, 12, 7 ; 25, 16, 2 ; 42, 41, 8 ; etc. || [avec de] Cic. Verr. 2, 2, 55 ; Pl. Men. 599 || [avec ab] ab his locis Pl. Men. 553 ; ab urbe Liv. 36, 3, 3, s'éloigner de ces lieux, de la ville ; ab aliquo Pl. Capt. 487, s'éloigner de qqn, quitter qqn, cf. Mil. 1084 ; Ter. Eun. 791 ; Cic. Verr. 2, 2, 54 ; Fl. 50 ; Liv. 28, 24, 8 ; ab oculis Pl. Trin. 989, s'éloigner des regards, cf. Cas. 302 ; Truc. 477 ; Sen. Ep. 36, 10 || [avec abl.] navi Pl. Merc. 110, quitter un vaisseau, cf. Amph. 208 ; Liv., Tac. ; b) [avec supin] cubitum Pl. Most. 486, s'en aller se coucher, cf. Rud. 707 ; 898 ; etc.; c) [avec inf.] abi quærere Pl. Cist. 502, va-t'en chercher, cf. Bacch. 900 ; Trin. 335, etc. ; d) [avec acc. de qual.] abi tuam viam Pl. Rud. 1027, va-t'en ton chemin ; e) [avec attribut au sujet] : ab judicio abit turpissime victus Cic. Com. 41, il s'en va du procès avec la plus honteuse des défaites ; integri abeunt Sall. J. 60, 7, ils s'en vont sans dommage, cf. 58, 5 ; Liv. 3, 11, 4 ; 9, 12, 7 ; f) [poét.] pénétrer dans, s'enfoncer dans : in corpus Lucr. 4, 1111, s'enfoncer dans le corps, cf. Virg. En. 9, 695 ; Stat. Th. 8, 495 ; 11, 631. ¶

II [fig.] 1 s'en aller, disparaître : abiit ille annus Cic. Sest. 71, cette année-là s'écoula, cf. Cæl. 74 ; Mur. 7 ; etc. ; illa mea... abierunt Cic. Fam. 9, 20, 1, mes propos d'autrefois... s'en sont allés ; sensus abiit Cic. Tusc. 1, 109, le sentiment a disparu, cf. Fam. 14, 1, 3 ; Att. 41, 10, 2 ; Liv. 2, 4, 2 2 [avec abl.] magistratu, consulatu, etc., quitter une magistrature, le consulat, etc.: Cic. Rep. 1, 7 ; Pis. 6 ; Liv. 2, 52, 6 ; 7, 22, 3, etc. 3 s'éloigner d'une chose, s'écarter de, [avec ab] : ab jure Cic. Verr. 2, 1, 114, s'écarter du droit ; abeamus a fabulis Cic. Div. 2, 22, laissons là les récits fabuleux, cf. Ac. 2, 90 || illuc unde abii redeo Hor. S. 1, 1, 108, je reviens à ce point d'où je suis parti || ne longius abeam Cic. Fin. 2, 96, pour ne pas faire une trop longue digression, cf. Rep. 3, 38 ; Cæc. 95, etc. ; quid ad istas ineptias abis ? Amer. 47, pourquoi t'écartes-tu de ton sujet pour dire de pareilles sornettes ? 4 s'éloigner d'un état pour passer à un autre ; changer de nature, se transformer en qqch. [avec in acc.] : e in u abiit Varro L. 5, 91, e s'est changé en u ; in villos abeunt vestes Ov. M. 1, 236, ses vêtements se changent en poils, cf. 2, 673 ; 4, 396 ; 4, 658 ; 13, 674, etc. 5 [en parlant d'une affaire] abire ab aliquo, échapper à qqn : Cic. Verr. 2, 1, 141 ; 3, 148 || [en parl. d'argent] sortir des coffres de qqn : Verr. 2, 2, 55 6 aboutir à : a) [avec in acc.] in vanum Sen. Ep. 94, 17, aboutir au néant, être sans effet ; b) [avec un adv.] avoir telle, telle issue : mirabar, hoc si sic abiret Ter. Andr. 175, je m'étonnais que la chose eût ce dénouement, cf. Cic. Fin. 5, 7 ; Att. 14, 1, 1 7 [expr. familière] : abi in malam rem ! va-t'en à la malheure ! abi in malam crucem ! va te faire pendre ! va-t'en au diable : Pl., Ter. ; cf. Cic. Phil. 13, 48. ¶ → impér. abei CIL 1, 1211, 8 || abin = abisne Pl., Ter. || le pf abivi ne se trouve nulle part ; les formes sync. abi, abit se trouvent en poésie ; l'inf. abisse est presque de règle.