Close Window

Gaffiot, Dictionnaire latin-français (2016, ex 1934), merci à G. Gréco, M. De Wilde, B. Maréchal, K. Ôkubo!: cinis

cinis cĭnis, ĕris, m. (et qqfois f. : Lucr. 4, 924 ; Catul. 68, 90), 1 cendre : cinis exstinctus Suet. Tib. 74, cendre refroidie ; cinere multa obrutus ignis Lucr. 4, 924, feu caché sous un amas de cendre || cendre [de ville], ruine : Cic. Cat. 2, 19 ; Sulla 19 2 cendres des morts, restes brûlés : obsecravit per fratris sui cinerem Cic. Quinct. 97, il le supplia par les cendres de son frère ; jura per patroni tui cineres Quint. 9, 2, 95, jure par les cendres de ton patron || [fig.] a) mort, défunt : dummodo absolvar cinis Phædr. 3, 9, 4, pourvu qu'on me rende justice quand je ne serai plus ; b) la mort : post cineres Mart. 1, 1, 6, après la mort ; c) néant : cinerem fieri Pl. Rud. 1257, être anéanti.