Close Window

Gaffiot, Dictionnaire latin-français (2016, ex 1934), merci à G. Gréco, M. De Wilde, B. Maréchal, K. Ôkubo!: coalesco

coalesco cŏălēscō, coălŭī, coălĭtum, ēscĕre (cum, alesco), intr., croître ensemble, s'unir en croissant : 1 s'unir, se lier : saxa vides sola colescere calce Lucr. 6, 1068, tu vois que les pierres ne se lient que grâce à la chaux ; brevi spatio novi veteresque coaluere Sall. J. 87, 3, en peu de temps nouveaux et anciens soldats ne firent qu'un (se confondirent) ; coalescere cum aliqua re Liv. 2, 48, 1, se lier avec qqch. ; multitudo coalescit in populi unius corpus Liv. 1, 8, 1, cette multitude se fond en un corps de nation ; animo ad obsequium coalescere Tac. Ann. 6, 44, avoir une volonté commune d'obéissance ; brevi tanta concordia coaluerant animi ut Liv. 23, 35, 9, en peu de temps les esprits s'étaient unis dans une concorde si étroite que || voces e duobus quasi corporibus coalescunt ut maleficus Quint. 1, 5, 65, des mots sont formés comme de deux corps distincts qui se soudent, ainsi maleficus || ne prius exarescat surculus quam coalescat Varro R. 1, 41, 2, pour que le greffon ne se dessèche pas avant de prendre [faire corps et pousser avec l'arbre greffé] || vulnus coalescit Plin. 9, 166, la plaie se referme ; vixdum coalescens foventis (ejus) regnum Liv. 29, 31, 3, pendant qu'il soigne les blessures de son royaume qui se cicatrisent à peine 2 se développer, prendre racine : grandis ilex coaluerat inter saxa Sall. J. 93, 4, une grande yeuse avait poussé entre les rochers ; sarmentum sic depressum citius coalescit Col. Rust. 3, 18, 5, le sarment ainsi mis en terre prend plus vite racine || [fig.] dum Galbæ auctoritas fluxa, Pisonis nondum coaluisset Tac. H. 1, 21, tandis que l'autorité de Galba était chancelante et celle de Pison encore mal affermie ; coalita libertate Tac. H. 4, 55, la liberté étant affermie (assurée) || in tenero, modo coalescente corpuscule Sen. Ep. 124, 10, dans un tendre embryon, seulement en train de se former. → le part. coalitus se trouve à partir de Tacite : Tac. Ann. 14, 1 ; 13, 26, etc. || la forme colescere se trouve dans Varro R. 1, 41, 2 ; Lucr. 2, 1061 ; 6, 1068.