Close Window

Gaffiot, Dictionnaire latin-français (2016, ex 1934), merci à G. Gréco, M. De Wilde, B. Maréchal, K. Ôkubo!: cogo

cogo cōgō, cŏēgī, cŏāctum, ĕre (cum, ago), tr., pousser ensemble : 1 assembler, réunir, rassembler : oves stabulis Virg. B. 6, 85, rassembler les brebis dans l'étable || multitudinem ex agris Cæs. G. 1, 4, 3, assembler des campagnes une masse d'hommes ; copias in unum locum Cæs. G. 2, 5, 4, réunir les troupes sur un seul point (en faire la concentration) || senatum Cic. Fam. 5, 2, 3, rassembler le sénat ; cogi in senatum Cic. Phil. 1, 11, être convoqué au sénat ; coguntur senatores Cic. Phil. 1, 12, les sénateurs s'assemblent || recueillir, faire rentrer : oleam Cato Agr. 64, 1 ; pecuniam Cic. Verr. 2, 2, 120, récolter les olives, faire rentrer de l'argent ; navibus coactis contractisque Cæs. G. 4, 22, 3, des navires ayant été rassemblés et concentrés || assembler en un tout, condenser, épaissir : frigore mella cogit hiems Virg. G. 4, 36, le froid de l'hiver épaissit le miel ; lac in duritiam Plin. 23, 126, faire cailler le lait ; coacta alvus Cels. Med. 2, 8, ventre resserré, constipation || [milit.] : cogere agmen Liv. 34, 28, 7, fermer la marche ; [fig.] Cic. Att. 15, 13, 1 ; cuneis coactis Virg. En. 12, 457, en colonnes serrées 2 [fig.] rassembler, concentrer, condenser, resserrer : dum hæc quæ dispersa sunt coguntur Cic. de Or. 1, 191, en attendant que ces éléments épars soient réunis ; jus civile, quod nunc diffusum et dissipatum esset in certa genera coacturum Cic. de Or. 2, 142, [il a promis] de ramasser en chapitres précis les notions du droit civil qui sont actuellement disséminées et éparpillées || saltus in artas coactus fauces Liv. 23, 15, 11, défilé resserré en une gorge étroite || [phil.] conclure (c. colligo) : ratio ipsa coget ex æternitate quædam esse vera Cic. Fato 38, la raison d'elle-même conclura qu'il y a des choses vraies de toute éternité ; ex quibus id quod volumus efficitur et cogitur Cic. Leg. 2, 33, d'où se dégage la conséquence, la conclusion que nous cherchons 3 pousser de force qq. part : vis ventorum invitis nautis in Rhodiorum portum navem coegit Cic. Inv. 2, 98, la violence du vent a poussé un navire dans le port de Rhodes malgré les efforts des matelots ; quercum cuneis coactis scindere Virg. En. 7, 508, fendre un chêne avec des coins enfoncés de force (G. 2, 62) || [fig.] contraindre, forcer : magnitudine supplicii dubitantes cogit Cæs. G. 7, 4, 9, par la grandeur du châtiment il force les hésitants (les indécis); si res cogat Cæs. G. 7, 78, 2, si les circonstances l'exigeaient || [avec inf.] : num te emere coegit ? Cic. Off. 3, 55, t'a-t-il forcé à acheter ? ut id sua sponte facerent quod cogerentur facere legibus Cic. Rep. 1, 3, [ils arrivaient] à faire d'eux-mêmes ce que les lois les forcent à faire || [avec acc. et inf. pass.] : di ipsi immortales cogant ab his præclarissimis virtutibus tot et tanta vitia superari Cic. Cat. 2, 25, les dieux immortels eux-mêmes assureraient de force le triomphe de ces vertus éclatantes sur tant de vices odieux, cf. Verr. 2, 3, 36 ; Liv. 7, 11, 4 ; 21, 8, 12 || [avec ut et subj.] : Cic. Tusc. 1, 16 ; de Or. 3, 9, etc. ; Cæs. G. 1, 6, 3 || [acc. du pron. n.] aliquem aliquid : civis qui id cogit omnes... quod Cic. Rep. 1, 3, le citoyen qui oblige tout le monde à faire ce que... ; ego hoc cogor Cic. Post. 17, moi je suis forcé à cela (CM 34 ; Liv. 3, 7, 8 ; 6, 15, 3 ; 23, 10, 6) || ad aliquid, forcer à qqch. : Sall. J. 85, 3 ; Liv. 10, 11, 11, etc. ; ad depugnandum aliquem Nep. Them. 4, 4, forcer qqn à combattre || [avec in] : in deditionem Liv. 43, 1, 1, forcer de se rendre ; cf. Quint. 3, 8, 23 ; Liv. 126, 3 || souvent coactus = contraint, forcé, sous l'empire de la contrainte.