Close Window

Gaffiot, Dictionnaire latin-français (2016, ex 1934), merci à G. Gréco, M. De Wilde, B. Maréchal, K. Ôkubo!: committo

committo committō, mīsī, missum, ĕre, tr., mettre plusieurs choses ensemble 1 unir, assembler : commissis suarum turrium malis Cæs. G. 7, 22, 5, ayant réuni entre elles les poutres verticales de leurs propres tours [par les poutres transversales] ; commissis operibus Liv. 38, 7, 10, les travaux de défense s'étant rejoints ; per nondum commissa inter se munimenta Liv. 38, 4, 8, par les endroits où les fortifications ne s'étaient pas encore rejointes ; oræ vulneris suturis inter se committendæ Cels. Med. 7, 19, les lèvres d'une plaie doivent être réunies par des sutures ; costæ committuntur cum osse pectoris Cels. Med. 8, 1, les côtes se rattachent à l'os pectoral (sternum) ; viam viæ committere Liv. 39, 2, 10, joindre une route à une route ; commissa dextera dextræ Ov. H. 2, 31, mains droites jointes ; moles urbem continenti committit Curt. 4, 2, 16, une digue relie la ville au continent 2 mettre aux prises, faire combattre ensemble : pugiles Latinos cum Græcis Suet. Aug. 45, faire combattre ensemble des athlètes de pugilat latins et grecs ; camelorum quadrigas Suet. Nero 11, mettre aux prises dans les jeux du cirque des attelages de chameaux ; inter se omnes committere Suet. Cal. 56, les mettre tous aux prises entre eux || confronter, comparer : sua scripta antiquæ Corinnæ Prop. 2, 3, 21, comparer ses écrits à ceux de l'antique Corinne 3 mettre [p. ainsi dire] qqch. en chantier, donner à exécuter, [d'où] entreprendre, commencer : prœlium Cic. Div. 1, 77 ; Cæs. G. 2, 21, 3, etc., engager le combat (cum aliquo Cic. Mur. 34, avec qqn) ; committere ac profligare bellum Liv. 21, 40, 11, entreprendre une guerre et en décider l'issue ; hoc bello prospere commisso Liv. 8, 25, 6, cette guerre ayant été heureusement entreprise ; nondum commisso spectaculo Liv. 2, 36, 1, le spectacle n'étant pas encore commencé ; quo die ludi committebantur Cic. Q. 3, 4, 6, le jour où commençaient les jeux ; judicium inter sicarios committitur Cic. Amer. 11, une action pour assassinat s'engage devant la justice || [pass. imp.] priusquam committeretur Suet. Vesp. 5, avant le commencement du combat ; [part. neutre] : audacter commissum Liv. 44, 4, 8, entreprise audacieuse (44, 4, 11 ; 44, 6, 14) || [rare] livrer complètement une bataille : Cic. Mur. 33 ; Liv. 23, 44, 5 ; 34, 37, 7 4 mettre à exécution un acte coupable, commettre, se rendre coupable de : facinus Cic. Amer. 65 ; scelus Cic. Sulla 6 ; nefarias res Cic. Phil. 6, 2 ; majus delictum Cæs. G. 7, 4, 10, commettre un forfait, un crime, des crimes abominables, un délit plus grave ; si quæ culpa commissa est Cic. Fam. 16, 10, 1, si une faute a été commise ; quæ tu sine Verre commisisti Cic. Cæcil. 35, les actes dont tu t'es rendu coupable, toi, sans Verrès || [abst] se rendre coupable, faillir : quasi committeret contra legem Cic. Br. 48, comme s'il commettait une infraction à la loi, cf. Verr. 2, 1, 110 ; lege censoria committere Varro R. 2, 1, 16 (Quint. 7, 1, 9), être coupable au regard de la loi censoriale ; neque commissum a se quare timeret Cæs. G. 1, 14, 2, [il disait] qu'il n'y avait pas eu de sa part une action coupable qui justifiât des craintes (il n'avait rien fait pour craindre) ; Cædicius negare se commissurum, cur sibi quisquam imperium finiret Liv. 5, 46, 6, Cédicius déclarait qu'il ne ferait rien pour qu'on lui enlevât le commandement || committere ut [et surtout non committere ut], se mettre dans le cas que, s'exposer à ce que : commisisti ut ex isdem prædiis et Apollonide et Romæ imperatum esset tributum Cic. Fl. 80, tu t'es exposé à ce que sur les mêmes terres un impôt fût ordonné à la fois à Apollonis et à Rome ; vide quam temere committant ut, si nulla sit divinatio, nulli sint di Cic. Div. 2, 41, vois avec quelle légèreté ils s'exposent à la conclusion que, s'il n'y a pas de divination, il n'y a pas de dieux ; sordidum est ad famam committere, ut accusator nominere Cic. Off. 2, 50, c'est une tache pour la réputation que de s'exposer au surnom d'accusateur en titre ; committendum non putabat ut dici posset... Cæs. G. 1, 46, 3, il ne pensait pas qu'il fallût s'exposer à ce qu'on pût dire...; quare ne committeret ut Cæs. G. 1, 13, 7, qu'il ne s'exposât donc pas à ce que..., cf. 7, 47, 7 || [même sens avec inf.] : Ov. M. 9, 632 ; Col. Rust. 2, 4, 3 5 faire se produire, laisser se réaliser qqch., [d'où] se mettre dans le cas de, encourir [une peine] ; pœnam Cic. Verr. 2, 3, 30 ; multam Cic. Clu. 103, encourir une peine, une amende, 6 rendre exécutoire : committere edictum, stipulationem Dig., rendre exécutoire un édit, un engagement = se mettre dans le cas que l'édit... soit exécuté = être passible d'un édit, encourir l'exécution d'un engagement || part. passif [t. de droit] : rendu exécutoire, dévolu : hypothecæ commissæ sunt Cic. Fam. 13, 56, 2, les hypothèques sont rendues exécutoires [par expiration du délai et non-accomplissement des engagements] ; hanc fiduciam commissam tibi dicis Cic. Fl. 51, tu dis que ces nantissements te sont acquis (dévolus) 7 laisser aller (abandonner) qqn, qqch., risquer, hasarder : in conspectum alicujus se committere Cic. Verr. 2, 4, 26, s'aventurer sous les regards de qqn (affronter les regards de qqn); se in conclave Cic. Amer. 64, s'aventurer dans une chambre (se in senatum Cic. Q. 3, 2, 2, au sénat); se in aciem Liv. 23, 11, 10, se hasarder dans la bataille ; auctor non sum, ut te urbi committas Cic. Att. 15, 11, 1, je ne te conseille pas de te risquer à Rome ; se populo, senatui Cic. Mil. 61, se présenter devant le peuple, au sénat (Sest. 116 ) ; se prœlio Liv. 4, 59, 2 ; se pugnæ Liv. 5, 32, 4, se risquer à une bataille || confier : alicui salutem, fortunas, liberos Cic. Off. 2, 43, confier à qqn son salut, ses biens, ses enfants ; quædam domestica litteris non committere Cic. Att. 4, 1, 8, ne pas confier à une lettre certaines affaires de famille ; salutem suam Gallorum equitatui committere non audebat Cæs. G. 1, 42, 5, il n'osait pas confier sa sécurité à la cavalerie gauloise ; nihil his committendum existimavit Cæs. G. 4, 5, 1, il pensa qu'il devait ne compter sur eux en rien || [abst] s'en remettre, alicui, à qqn : commisi Heio Cic. Verr. 2, 4, 16, j'ai fait confiance à Héius, cf. Pl. Curc. 655 ; Cic. Agr. 2, 20 ; Cæs. C. 3, 25, 1 ; committere alicui, ut videat... Cic. Mil. 70, s'en remettre à qqn du soin de voir (confier à qqn la mission de...); alicui de existimatione sua Cic. Verr. 2, 3, 137, s'en remettre à qqn touchant sa réputation.