Close Window

Gaffiot, Dictionnaire latin-français (2016, ex 1934), merci à G. Gréco, M. De Wilde, B. Maréchal, K. Ôkubo!: commoveo

commoveo commŏvĕō, mōvī, mōtum, ēre, tr., 1 mettre en branle, remuer, déplacer : vectibus simulacrum commovere Cic. Verr. 2, 4, 95, remuer (déplacer) une statue au moyen de leviers ; ex loco castra Cic. Verr. 2, 5, 96, décamper d'un endroit ; aciem commovent Liv. 2, 65, 5, ils se mettent en mouvement [mais commota pedestri acie Liv. 9, 27, 10, l'infanterie étant ébranlée (fléchissante)] || se commovere, se mettre en mouvement, faire un mouvement : ex loco Cic. Fin. 5, 42, bouger d'un endroit, quitter un endroit || nummus in Gallia nullus sine civium Romanorum tabulis commovetur Cic. Font. 11, pas un écu ne circule en Gaule sans être porté sur les livres des citoyens romains || commovere sacra Virg. En. 4, 301, porter les objets sacrés en procession ; [d'où plaist] sua sacra commovere Pl. Ps. 109, mettre en œuvre ses artifices, faire jouer toutes ses batteries || pousser : cervum commovere canes Virg. En. 7, 494, les chiens lancèrent le cerf ; hostem Liv. 9, 40, 9 ; 10, 29, 9, ébranler (pousser) l'ennemi ; [fig.], cornua disputationis Cic. Div. 2, 26, rompre les ailes de l'argumentation (l'entamer) 2 [fig.] agiter, remuer : commovere se non sunt ausi Nep. Ages. 6, 3, ils n'osèrent pas se mettre en mouvement [agir, mettre leur projet à exécution] ; si se commoverit Liv. 2, 54, 6, s'il se remue (s'il veut agir) ; se commovere contra rem publicam Cic. Cat. 1, 7, se mettre en mouvement (agir) contre l'État || [au pass.] être agité, indisposé : perleviter commotus Cic. Q. 2, 5, 2, très légèrement indisposé ; commoveri nervis, capite, mente Plin. 2, 108, éprouver des troubles de nerfs, de tête, d'esprit ; d'où commotus = mente captus, fou : Hor. S. 2, 3, 209, cf. commota mens Hor. S. 2, 3, 278 ; Plin. 36, 152, esprit dérangé 3 émouvoir, impressionner : judices Cic. de Or. 2, 189, émouvoir les juges, aut libidine aliqua aut metu commoveri Cic. Off. 1, 102, être ému soit par quelque passion, soit par la crainte || troubler : nihil me clamor iste commovet Cic. Rab. perd. 18, ces cris ne me troublent pas du tout (Cæs. G. 1, 40, 8 ; 3, 23, 2, etc.) || agiter : cum esset ex ære alieno commota civitas Cic. Rep. 2, 58, comme il y avait du trouble dans la cité par suite des dettes || engager, décider : his nuntiis commotus Cæs. G. 2, 2, 1, décidé par ces nouvelles, cf. Cic. Fam. 16, 18, 2 ; nec sane satis commoveor animo ad ea quæ vis canenda Cic. Q. 3, 5, 4, l'inspiration ne m'engage vraiment guère à chanter ce que tu veux ; primis ab his historia commota est, ut auderet uberius dicere Cic. Or. 39, c'est l'impulsion initiale de ces écrivains qui a déterminé l'histoire à oser prendre un style plus riche que par le passé || donner le branle à, exciter, éveiller : misericordiam alicui Cic. de Or. 2, 195, exciter la pitié chez qqn ; memoriam alicujus rei Cic. de Or. 2, 20, éveiller le souvenir de qqch. ; invidiam in aliquem Cic. Phil. 3, 18, provoquer la haine contre qqn ; bellum Cic. Verr. 2, 5, 20, susciter une guerre ; Philo autem, dum nova quædam commovet... Cic. Ac. 2, 18, quant à Philon, tandis qu'il met en avant (imagine) de nouvelles théories... → formes syncopées : commorunt Lucr. 2, 766 ; commorit Cæl. d. Cic. Fam. 8, 15, 1 ; Hor. S. 2, 1, 45 ; commorat Ter. Phorm. 101 ; commossem Cic. Planc. 90 ; commosset Cic. Verr. 2, 3, 45 ; commosse Cic. Verr. 2, 5, 96.