Close Window

Gaffiot, Dictionnaire latin-français (2016, ex 1934), merci à G. Gréco, M. De Wilde, B. Maréchal, K. Ôkubo!: concido

concido,¹ 1 concĭdō, ĭdī, ĕre (cum, cado), intr., tomber ensemble, d'un bloc, 1 tomber, s'écrouler, s'effondrer : conclave concidit Cic. de Or. 2, 353, la salle s'écroula ; funibus abscisis antemnæ concidebant Cæs. G. 3, 14, 7, les câbles une fois coupés, les vergues s'abattaient ; si quo afflictæ casu conciderunt (alces) Cæs. G. 6, 27, 2, si (les élans) s'abattent, renversés par quelque accident || tomber, succomber : nonnulli in ipsa victoria conciderunt Cic. Phil. 14, 31, quelques-uns sont tombés au sein même de la victoire, cf. Tusc. 1, 89 ; Cæs. G. 6, 40, 7, etc. ; vulneribus concidere Cic. Tusc. 3, 66, tomber sous les coups, succomber sous les blessures || [en parl. des victimes immolées] : Lucr. 1, 99 ; 2, 353 ; Tib. 1, 2, 62 ; Ov. H. 6, 76, etc. || [moralement] être renversé, être démonté, démoralisé : Cic. Phil. 2, 107 ; Cat. 2, 5, etc. ; mente concidit Cic. Phil. 3, 24, il perdit contenance ; hostes concidunt animis Hirt. G. 8, 19, 6, les ennemis perdent courage, sont démoralisés 2 [fig.] tomber, s'écrouler (= perdre sa force, son autorité, sa considération, etc.) : victoria Lysandri, qua Athenienses conciderunt Cic. Div. 1, 75, la victoire de Lysandre qui fit s'écrouler la puissance d'Athènes (Mil. 19 ; Domo 96 ; Liv. 30, 44, 7, etc.) ; neque umquam Catilina sine totius Italiæ vastitate concidisset Cic. Sest. 12, et jamais Catilina n'aurait été abattu sans entraîner la dévastation de toute l'Italie || fides concidit Cic. Pomp. 19, le crédit tomba, fut ruiné (Ac. 2, 146 ; Att. 1, 16, 7 ; Cat. 3, 16, etc.).