Close Window

Gaffiot, Dictionnaire latin-français (2016, ex 1934), merci à G. Gréco, M. De Wilde, B. Maréchal, K. Ôkubo!: confiteor

confiteor cōnfĭtĕor, fessus sum, ērī (cum et fateor), tr., 1 avouer : quid confitetur, atque ita libenter confitetur, ut non solum fateri, sed etiam profiteri videatur ? Cic. Cæc. 24, qu'avoue-t-il, et même qu'avoue-t-il si volontiers, qu'il paraît non seulement le reconnaître, mais le proclamer hautement ? peccatum suum Cic. Nat. 2, 11, avouer sa faute ; habes confitentem reum Cic. Lig. 2, tu as un accusé qui avoue ; ut confitear vobis Cic. Phil. 6, 16, pour que je vous fasse des aveux ; confessæ manus Ov. M. 5, 215, des mains qui avouent la défaite || se victos confiteri Cæs. C. 1, 84, 5, s'avouer vaincus ; se miseros Cic. Tusc. 3, 73, s'avouer malheureux ; se hostem Cic. Phil. 3, 21, s'avouer ennemi de son pays || [avec prop. inf.] : ego me fecisse confiteor Pl. Trin. 184, j'avoue que j'ai fait cela ; scaphia utrum empta esse dicis an confiteris erepta ? Cic. Verr. 2, 4, 37, les coupes, déclares-tu que tu les as achetées ou avoues-tu que tu les as dérobées ? esse igitur deos confitendum est Cic. Nat. 1, 44, il faut donc reconnaître qu'il y a des dieux ; me abs te cupisse laudari aperte atque ingenue confitebar Cic. Fam. 5, 2, 2, j'avouais sans détour et naïvement que j'avais ambitionné tes éloges ; hoc confiteatur necesse est nullo modo illam multam cum Cluenti causa posse conjungi Cic. Clu. 103, il doit convenir que cette amende ne peut avoir de rapport avec la cause de Cluentius ; quo facto utrumque confessus est et se desiderare et... Cic. Sen. 4, par là il a fait un double aveu, à la fois qu'il regrettait... et que... || aliquid de aliqua re, convenir de qqch. touchant qqch. : Verr. 2, 2, 149 ; Clu. 183 ; de Or. 2, 107 || confiteri de aliqua re, faire un aveu touchant qqch. : ut de me confitear Cic. Verr. 1, 1, 3, pour faire un aveu personnel (Pomp. 37 ; Sulla 39 ) ; qui de meo facto confiteri non dubitem Cic. Lig. 8, moi qui n'hésite pas à faire des aveux sur ma conduite ; de meo quodam amore gloriæ vobis confitebor Cic. Arch. 28, sur l'amour particulier que j'ai de la gloire, je vous ferai des aveux 2 [poét.] faire connaître, révéler, manifester : confessa vultibus iram Ov. M. 6, 35, laissant voir sur ses traits sa colère ; (Venus) confessa deam Virg. En. 2, 591, (Vénus) laissant voir sa qualité de déesse ; motum animi suis lacrimis Quint. 6, 1, 23, trahir son émotion par ses larmes (8, 3, 3 ; 9, 4, 39, etc.) || agitato corpore vivere se confitetur Plin. Min. Ep. 3, 14, 3, par les mouvements de son corps il laisse voir qu'il est en vie. → inf. prés. arch. confiterier Pl. Cist. 170.