Close Window

Gaffiot, Dictionnaire latin-fran��ais (2016, ex 1934), merci �� G. Gr��co, M. De Wilde, B. Mar��chal, K. ��kubo!: copia

copia,¹ 1 cōpĭa, æ, f. (cops, copis), 1 abondance : frugum Cic. Domo 17 ; pecuniæ Cic. Inv. 2, 115 ; librorum Cic. Att. 2, 6, 1 ; virorum fortium Cic. Pomp. 27, abondance de moissons, d'argent, de livres, d'hommes courageux 2 abondance de biens, richesse : copia cum egestate confligit Cic. Cat. 2, 25, la richesse lutte contre le dénuement ; in summa copia Cic. CM 8, au sein d'une extrême opulence ; bonam copiam ejurare alicui Cic. Fam. 9, 16, 7, jurer à qqn qu'on n'est pas solvable || [pl.] ressources de tout genre, richesse, fortune : exponit suas copias omnes Cic. Verr. 2, 4, 62, il étale toutes ses richesses ; facultates rerum et copiæ Cic. Off. 1, 9, les facultés (moyens d'existence) et les richesses ; publicani suas rationes et copias in illam provinciam contulerunt Cic. Pomp. 17, les publicains ont transporté dans cette province leurs comptes et leurs fonds ; copiæ rei frumentariæ Cæs. G. 2, 10, 4, ressources en blé ; consularibus copiis instructus Cic. Domo 119, soutenu de la puissance consulaire ; meis inimicis meis copiis resistere Cic. Pis. 18, résister à mes ennemis avec mes propres moyens ; se eorum copiis aluerunt Cæs. G. 4, 4, 7, ils vécurent sur les ressources de ce peuple, cf. 1, 31, 5 ; C. 3, 78, 3 ; Cic. Dej. 14 ; Att. 7, 9, 2, etc. || ressources intellectuelles et morales : Att. 7, 21, 1 3 [milit.] troupe, forces militaires [surtout au pl.] : navalis copia Cic. Verr. 2, 4, 103, forces navales, cf. Sall. C. 56, 1 ; 56, 3 ; J. 44, 2 ; Liv. 3, 57, 9 ; 9, 17, 3, etc. ; copiæ magnæ, exiguæ Cic., Cæs., troupes nombreuses, restreintes ; pedestres Cic., Cæs., de fantassins ; equitatus peditatusque Cæs. G. 5, 47, 5, troupes de cavalerie et d'infanterie 4 [rhét.] abondance [des idées ou des mots], abondance oratoire, richesse du génie, richesse du style : Cic. de Or. 2, 98 ; 3, 31 ; etc.; Or. 37, etc.; Br. 216, etc. 5 faculté, pouvoir [de faire, d'obtenir qqch.] : Capuæ potiendæ Liv. 22, 13, 4, possibilité de prendre Capoue ; civibus suis consilii sui copiam facere Cic. de Or. 3, 133, mettre ses avis à la disposition de ses concitoyens ; alicui alicujus copiam facere Ter. Phorm. 113, donner accès à qqn chez qqn ; copiam alicujus habere Sall. J. 111, 1, avoir la libre disposition de qqn ; dare senatus copiam Tac. Ann. 11, 2, accorder une audience du sénat ; habere magnam copiam societatis conjungendæ Sall. J. 83, 1, avoir une belle occasion de faire alliance || pro rei copia Sall. J. 90 : ex copia rerum Sall. J. 39 ; ex copia Sall. J. 76, d'après la situation, étant donnée la situation || pro copia, suivant ses facultés, son pouvoir, ses ressources : Liv. 26, 11, 9 ; 27, 6, 19 ; 28, 21, 10 || copia est ut subj., il y a possibilité de : Pl. Bacch. 422 ; Merc. 990 ; Ter. Haut. 328 ; [avec inf.] Sall. C. 17, 6 ; Virg. En. 9, 482. → forme copies d'après Char. 118, 19 ; abl. pl. copis CIL 10, 6662, etc.