Close Window

Gaffiot, Dictionnaire latin-français (2016, ex 1934), merci à G. Gréco, M. De Wilde, B. Maréchal, K. Ôkubo!: cursus

cursus cursŭs, ūs, m. (curro), 1 action de courir, course : ingressus, cursus Cic. Nat. 1, 94, la marche, la course ; huc magno cursu contenderunt Cæs. G. 3, 19, 1, ils se portèrent là d'une course précipitée || course, voyage : mihi cursus in Græciam per tuam provinciam est Cic. Att. 10, 4, 10, pour aller en Grèce je passe par ta province ; tantos cursus conficere Cic. Pomp. 34, accomplir de si grands parcours ; cursum dirigere aliquo Nep. Milt. 1, 6, diriger sa course qq. part ; cursus maritimi Cic. Nat. 2, 131, courses (voyages) en mer || direction : cursum tenere Cæs. G. 4, 26, 5, maintenir sa direction [en mer], gouverner (G. 5, 8, 2 ) ; ut nulla earum (navium) cursum tenere posset Cæs. G. 4, 28, 2, en sorte qu'aucun d'eux (navires) ne pouvait conserver sa direction || course, cours : stellarum Cic. Rep. 6, 17, cours des étoiles ; siderum Cic. Tusc. 5, 10, des astres ; cours d'un fleuve (Div. 1, 38) || cours, circulation du sang : Sen. Ben. 4, 6, 3 || course, marche des navires : Cic. Nat. 2, 87 ; Mur. 33 ; Liv. 21, 49, 9, etc. 2 [sous l'Empire] : cursus publici Cod. Just. 12, 51, etc., service des dépêches, poste impériale 3 [fig.] cours, marche : cursus rerum Cic. Div. 1, 127, le cours des choses ; totius vitæ cursum videt Cic. Off. 1, 11, il embrasse tout le cours de la vie ; cursum vitæ conficere Cic. Tusc. 3, 2 ; Cæl. 39, etc., achever le cours de son existence || [poét.] in cursu meus dolor est Ov. M. 13, 508, ma douleur suit son cours, persiste, cf. F. 5, 245 ; 6, 362 || cursus Cic. Br. 3 ; cursus honorum Cic. CM 60, carrière politique ; tuorum honorum cursus Cic. Fam. 3, 11, 2, le cours de tes magistratures || [rhét.] marche, allure du style : verborum cursus incitatus Cic. Br. 233, allure vive, impétueuse du style, cf. de Or. 1, 161 ; 3, 136 ; Or. 201 || [en part.] allure du rythme, mouvement réglé de la phrase : esse quosdam certos cursus conclusionesque verborum Cic. Or. 178, [on a remarqué] que les phrases se déroulent et s'achèvent suivant un rythme défini.