Close Window

Gaffiot, Dictionnaire latin-français (2016, ex 1934), merci à G. Gréco, M. De Wilde, B. Maréchal, K. Ôkubo!: damno

damno damnō, āvī, ātum, āre (damnum), 1 condamner en justice, déclarer coupable ; aliquem, qqn : ille quoque damnatus est Cic. de Or. 1, 231, lui aussi fut condamné ; cum jam pro damnato esset Cic. Verr. 2, 4, 33, alors qu'il était déjà comme condamné ; damnati, orum Cic. Verr. 2, 5, 14, etc., les condamnés || damnare rem, condamner une chose, la rejeter comme injuste : causa prope convicta atque damnata Cic. Clu. 7, cause presque jugée et condamnée, cf. Liv. 3, 71, 8 || Milo Clodio interfecto eo nomine erat damnatus Cæs. C. 3, 21, 4, Milon, après le meurtre de Clodius, avait été condamné de ce chef (à ce titre); contra edictum fecisse damnabere Cic. Verr. 2, 3, 25, tu seras condamné comme ayant contrevenu à l'ordonnance, cf. Liv. 30, 39, 7 ; Sil. 10, 655 ; [avec quod et subj.] être condamné pour... Liv. 45, 31, 2 ; [décad. avec cur et subj.] même sens : Spart. Sev. 14, 13 || [gén. du grief] : damnari ambitus Cic. Br. 180 ; furti Cic. Fl. 43 ; majestatis Cic. Phil. 1, 23, être condamné pour brigue, vol, lèse-majesté ; rei capitalis Cic. CM 42, pour crime capital ; [ou avec de] : de majestate Cic. Verr. 2, 1, 39 ; de vi et majestate Cic. Phil. 1, 21, être condamné pour violence et lèse-majesté || [abl. de la peine] : tertia parte agri damnati Liv. 10, 1, 3, condamnés à la confiscation du tiers de leur territoire ; aliquem capite Cic. Verr. 2, 5, 109, condamner qqn à mort, cf. Tusc. 1, 98 ; 1, 50 ; Liv. 27, 34, 1 || [gén. de la peine] : capitis Cic. Quinct. 32, condamner à la perte de sa personnalité civile [perte du droit de cité ou exil] (Cæs. C. 3, 83, 3 ; 3, 110, 3 ; Nep. Alc. 4, 5 ; Chabr. 3, 1, etc.) ; capitis Liv. 26, 33, 3, condamner à mort, cf. Nep. Eum. 5, 1 ; Paus. 3, 4 ; Liv. 39, 35, 8, etc. ou capitalis pœnæ Liv. 42, 43, 9 ; octupli damnari Cic. Verr. 2, 3, 29, être condamné à payer huit fois la somme || [avec ad] : ad mortem Tac. Ann. 16, 21 ; ad extremum supplicium Tac. Ann. 6, 38 ; ad bestias Suet. Cal. 17, condamner à mort, au dernier supplice, aux bêtes ; in metallum Dig. 49, 18, 3, aux mines || morti damnatus Lucr. 6, 1232, condamné à mort 2 obliger par stipulation à [avec ut, ne, inf.] : Dig. 12, 6, 26 ; 8, 4, 16 ; 30, 12, 1 ; cf. Hor. S. 2, 3, 86 3 faire condamner, obtenir la condamnation de qqn (cf. condemno) : Pl. Rud. 1282 ; Varro R. 2, 2, 6 ; Plin. 34, 6 ; damnatus ab aliquo sua lege decem milibus æris Liv. 7, 16, 9, condamné aux termes de sa propre loi sur l'instance de qqn à une amende de dix mille as || debitori suo creditor sæpe damnatur Sen. Ben. 6, 4, 4, souvent le débiteur obtient condamnation contre son créancier 4 condamner, blâmer, critiquer : aliquem summæ stultitiæ Cic. Part. 134, taxer qqn de la dernière sottise || damnare Senecam Quint. 10, 1, 125, condamner Sénèque, le désapprouver ; ne damnent quæ non intellegunt Quint. 10, 1, 26, pour éviter de condamner ce qu'on ne comprend pas ; damnanda Plin. Min. Ep. 3, 9, 5, des choses condamnables || rejeter repousser : [av. infinitif] ales damnavit vesci Sil. 5, 62, le poulet refusa de manger || [décad.] interdire [cf. le français « condamner une porte, une fenêtre »] 5 [expressions] : damnare aliquem votis Virg. B. 5, 80 ; voto Sisenna d. Non. 277, 11, condamner qqn à l'exécution de ses vœux, c.-à-d. les exaucer ; [poét.] numquam somno damnatus lumina serpens Luc. 9, 363, un dragon dont les yeux n'obtiennent jamais le sommeil || le plus souvent voti damnari = voir ses vœux exaucés : Nep. Timol. 5, 3 ; Liv. 7, 28, 4 ; 10, 37, 16 ; 27, 45, 8.