Close Window

Gaffiot, Dictionnaire latin-français (2016, ex 1934), merci à G. Gréco, M. De Wilde, B. Maréchal, K. Ôkubo!: decet

decet dĕcet, dĕcŭit, dĕcēre (cf. decor, decus), convenir, être convenable, être séant, cf. Cic. Or. 74 ; 210 || [3 constructions : avec un sujet nom de chose et un compl. nom de personne à l'acc., qqf. au dat. || avec un inf. et un acc. nom de pers., qqf. un dat. || impers.]: 1 aliquem res decet, res decent Cic. Or. 78 ; Off. 1, 113, une chose va bien, des choses vont bien à qqn || videre quid deceat Cic. Or. 70, voir ce qui convient (τὸ πρέπον), cf. Off. 1, 125 ; quod contra decuit Cic. CM 84, ce qui aurait dû être le contraire || [dat.] : istuc facinus nostro generi non decet Pl. Amph. 820, c'est là un crime qui ne sied pas à ma race 2 oratorem irasci minime decet Cic. Tusc. 4, 54, il ne sied pas du tout à l'orateur de se mettre en colère ; [inf. pass] Tusc. 1, 32 ; Virg. En. 12, 797 ; Liv. 34, 58, 8 || exemplis grandioribus decuit uti Cic. Div. 1, 39, il convenait de prendre des exemples plus imposants || [dat.] Ter. Hec. 164 ; Dig. 32, 1, 23 3 facis ut te decet Ter. Andr. 421, tu agis selon ton devoir || minus severe quam decuit Cic. Phil. 6, 1, avec moins de rigueur qu'il n'aurait fallu || [dat.] : ita nobis decet Ter. Ad. 928, c'est notre devoir, cf. Haut. 965 ; Sall. H. 1, 98.