Close Window

Gaffiot, Dictionnaire latin-français (2016, ex 1934), merci à G. Gréco, M. De Wilde, B. Maréchal, K. Ôkubo!: decoquo

decoquo dēcŏquō (dēcŏcō), coxī, coctum, ĕre, tr., 1 réduire par la cuisson, aliquid, qqch. : Cato Agr. 97, 98 ; Varro R. 1, 26 ; Plin. 22, 140 || séparer par fusion : pars quarta decocta erat Liv. 32, 2, 2, on avait par la fusion isolé un quart d'alliage || [fig.] séparer, retrancher : multum inde decoquent anni Quint. 2, 4, 7, l'âge en retranchera beaucoup || [abst] se réduire, se volatiliser : res ipsa decoxit Col. Rust. 11, 1, 28, sa fortune même s'est volatilisée || [fig.] ruiner : hunc alea decoquit Pers. 5, 57, celui-ci est réduit (ruiné) par les dés ; [abst] dissiper sa fortune, se ruiner, faire banqueroute : Cic. Phil. 2, 44 ; decoquere creditoribus suis Plin. 33, 133, faire banqueroute à ses créanciers 2 faire cuire entièrement : holus Hor. S. 2, 1, 74, faire cuire des légumes || mûrir entièrement : acini decoquuntur in callum Plin. 17, 226, les raisins trop mûrs durcissent || [fig.] suavitas solida, non decocta Cic. de Or. 3, 103, une douceur ferme, sans fadeur 3 digérer : Arn. 7, 45. → forme dequoqueretur Hor. S. 2, 1, 74.