Close Window

Gaffiot, Dictionnaire latin-français (2016, ex 1934), merci à G. Gréco, M. De Wilde, B. Maréchal, K. Ôkubo!: deficio

deficio dēfĭcĭō, fēcī, fectum, ĕre (de et facio), intr. et tr.

I intr., 1 se séparer de, se détacher de : ab aliqua re Cæs. G. 3, 3, 3, etc. ; ab aliquo Cæs. G. 2, 14, 3 ; Cic. Planc. 86, etc., se détacher d'une chose, de qqn ; a patribus ad plebem Liv. 6, 20, 3, se détacher des patriciens pour embrasser la cause des plébéiens ; ad Pœnos Liv. 22, 61, 11, passer du côté des Carthaginois || [abst] faire défection : civitates quæ defecerant Cæs. G. 3, 17, 2, les cités qui avaient fait défection || [fig.] si a virtute defeceris Cic. Læl. 37, si tu abandonnes le parti de la vertu ; si utilitas ab amicitia defecerit Cic. Fin. 2, 79, si l'intérêt n'est plus d'accord avec l'amitié ; ut a me ipse deficerem Cic. Fam. 2, 16, 1, pour me manquer à moi-même || [avec abl.] : illis legibus populus Romanus prior non deficiet Liv. 1, 24, 8, le peuple romain ne s'écartera pas le premier de ces clauses 2 cesser, faire faute, manquer ; vires, tela nostris deficiunt Cæs. G. 3, 5, 1 [mss], les forces, les traits manquent à nos soldats (C. 2, 41, 7) ; [abst] : materia, frumentum deficit Cæs. C. 2, 37, 6, le bois, le blé fait défaut ; vererer ne vox viresque deficerent Cic. Verr. 2, 1, 31, je craindrais que la voix et les forces ne me fissent défaut ; memoria deficit Cic. Fin. 2, 44, la mémoire fait défaut ; luna deficit Cic. Rep. 1, 23, la lune s'éclipse ; multi Gallicis tot bellis defecerant Cæs. C. 3, 2, 3, beaucoup avaient été rendus invalides par tant de campagnes en Gaule ; progenies Cæsarum in Nerone defecit Suet. Galba 1, la famille des Césars s'éteignit avec Néron || animo deficere Cæs. G. 7, 30, 1 ; C. 3, 112, 12, etc., ou deficere seul Cæs. C. 2, 31, 8 ; Cic. Att. 16, 9, perdre courage.

II tr., abandonner, quitter, manquer à : quem jam sanguis viresque deficiunt Cæs. G. 7, 50, 6, que déjà le sang et les forces abandonnent, cf. C. 3, 99, 5 ; Cic. de Or. 1, 199 ; me dies, vox, latera deficiant Cic. Verr. 2, 2, 52, le jour, la voix, les poumons me feraient défaut ; tempus te citius quam oratio deficeret Cic. Amer. 89, le temps te manquerait plus tôt que les paroles || [poét., avec inf.] : nec me deficiet nautas rogitare Prop. 1, 8, 23, et je ne cesserai pas d'interroger les matelots || [pass.] : cum a viribus deficeretur Cæs. C. 3, 64, 3, comme ses forces l'abandonnaient ; mulier consilio et ratione deficitur Cic. Clu. 184, cette femme est dépourvue de sagesse et de raison ; aqua ciboque defecti Quint. 3, 8, 23, manquant d'eau et de vivres ; defectus facultatibus Dig. 23, 3, 33, privé de ses moyens ; defici Cic. Br. 34, être abandonné = être à court dans la respiration || defectus abattu, affaibli : defectis defensoribus Cæs. C. 3, 40, 1, les défenseurs étant découragés ; non usque eo defectum esse Germanicum Tac. Ann. 2, 70, Germanicus n'était pas à ce point affaibli || [defit, etc., servant de pass.] être défaillant, manquer, faire défaut : ut defiat dies Pl. Rud. 1107, pour que le jour fasse défaut ; lac mihi non defit Virg. B. 2, 22, le lait ne me manque pas, cf. Liv. 9, 10, 6 ; Enn. d. Cic. Tusc. 3, 44. → arch. defexit = defecerit Liv. 1, 24, 8 || pass. deficior, etc., mais v. aussi defit.