Close Window

Gaffiot, Dictionnaire latin-français (2016, ex 1934), merci à G. Gréco, M. De Wilde, B. Maréchal, K. Ôkubo!: detrudo

detrudo dētrūdō, trūsī, trūsum, ĕre, tr., 1 pousser de haut en bas, précipiter, enfoncer : in pistrinum detrudi Cic. de Or. 1, 46, être précipité dans la cave où se broie le grain ; Phœbigenam Stygias detrusit ad undas Virg. En. 7, 773, il précipita Esculape sur les bords du Styx ; detrudere pedum digitos in terram Ov. M. 11, 72, enfoncer les doigts de pieds dans la terre || [fig.] précipiter, plonger : in luctum detrudi Cic. Q. 1, 4, 4, être plongé dans le deuil 2 chasser d'une position, déloger [pr. et fig.]: ex ea arce me nives detruserunt P. Vatinius d. Cic. Fam. 5, 10 b, les neiges m'ont délogé de la citadelle ; aliquem de sententia detrudere Cic. Fam. 14, 16, forcer qqn à changer d'avis || [droit] chasser violemment qqn de sa propriété, expulser de force : Cic. Cæc. 49 ; [avec de] Quinct. 26 || repousser, renvoyer : naves scopulo Virg. En. 1, 145, repousser les vaisseaux loin de l'écueil ; [fig.] speculorum levitas dextera detrudit in lævam partem Cic. Tim. 49, le poli des miroirs reflète à gauche la partie droite des objets || [fig.] aliquem ad id quod facere potest Cic. de Or. 1, 130, renvoyer qqn au métier dont il est capable || reculer une date, différer : comitia in adventum Cæsaris Cic. Att. 4, 17, 2, renvoyer les comices à l'arrivée de César.