Close Window

Gaffiot, Dictionnaire latin-français (2016, ex 1934), merci à G. Gréco, M. De Wilde, B. Maréchal, K. Ôkubo!: divinus

divinus,¹ 1 dīvīnus, a, um (divus), 1 divin, de Dieu, des dieux : animos esse divinos Cic. Læl. 13, [dire] que l'âme est d'essence divine ; nihil ratione divinius Cic. Nat. 1, 37, rien de plus divin [d'un caractère plus divin] que la raison ; divinissima dona Cic. Leg. 2, 45, présents tout à fait dignes des dieux ; res divina Cic. Nat. 3, 47, cérémonie religieuse, offrande, sacrifice ; res divinæ Cic. Div. 1, 7, affaires religieuses, culte, religion [ou bien Tusc. 5, 7, la nature, ou bien Sest. 91, le droit naturel] ; divina humanaque Pl. Amph. 258, toutes choses, tout sans exception ; divina scelera Liv. 3, 19, 11, crimes contre les dieux ; divina verba Cato Agr. 14, 3, formules d'expiation 2 qui devine, prophétique : Cic. Div. 1, 63 ; Nep. Att. 9, 1 || futuri Hor. P. 218, qui devine l'avenir, cf. O. 3, 27, 10 3 divin, extraordinaire, merveilleux, excellent : divinæ legiones Cic. Phil. 5, 28, admirables légions, cf. Tusc. 1, 79 ; divinus in dicendo Cic. de Or. 1, 40, qui parle divinement ; divinus fuit in supplicatione deneganda Cic. Q. 2, 6, 1, il s'est conduit divinement en refusant la supplication 4 divin [en parl. des empereurs] : divina domus Phædr. 5, 8, 38, la maison impériale, la famille des Césars 5 divinus morbus Apul. Apol. 50, épilepsie. → arch. deivinus CIL 1, 756, 16.