Close Window

Gaffiot, Dictionnaire latin-français (2016, ex 1934), merci à G. Gréco, M. De Wilde, B. Maréchal, K. Ôkubo!: aeque

aeque æquē (æquus) (avec comp. et sup. seulement au sens 2), également, de la même manière : 1 [en parl. de choses qu'on compare]: duæ trabes æque longæ Cæs. C. 2, 10, 2 deux poutres de même longueur ; omnes æque boni viri Cic. Planc. 14, tous également hommes de bien ; numquam dextro (oculo) æque bene usus est Nep. Hann. 4, 3, jamais il ne se servit aussi bien de l'œil droit ; honore non æque omnes egent Cic. Off. 2, 31, tout le monde n'a pas un égal besoin d'honneur || [avec et] eosdem labores non æque graves esse imperatori et militi Cic. Tusc. 2, 62, [il disait que] les mêmes fatigues ne pèsent pas d'un poids égal sur le général et sur le soldat ; cf. Clu. 195 ; Mur. 28 ; Fin. 1, 67 ; de Or. 3, 50 ; etc. || [avec ac (atque)] : æque ac tu doleo Cic. Fam. 16, 21, 7, je suis aussi affligé que toi, cf. Cat. 3, 29 ; Fin. 1, 67, etc.; nihil æque atque illam veterem judiciorum gravitatem requirit Cic. Cæcil. 8, il n'y a rien qu'il réclame autant que cette ancienne gravité des tribunaux ; æque ac si Cic. Sulla 51 ; Fin. 4, 65 ; Fam. 13, 43, 2 ; Nep. Eum. 5, 6, autant que si || æque quam Pl., Liv., Sen., Tac., Plin. autant que, ou æque ut Ps. Varro Sent. 26 ; Cic. Phil. 2, 94 ; Plin. Min. Ep. 1, 20, 1 ; Plin. 34, 165 || [avec cum] æque mecum Pl. As. 332, autant que moi, cf. Epid. 648 ; Ter. Phorm. 1032 ; Quint. 9, 4, 126 || [suivi de l'abl.] æque hoc Pl. Amph. 293, autant que lui, cf. As. 493 ; Curc. 141 ; Plin. 35, 17 || [æque ajouté au compar.] homo me miserior nullust æque Pl. Merc. 335, d'homme plus malheureux que moi, il n'y en a pas au même degré 2 équitablement, à bon droit : æquissime Cic. Verr. 2, 3, 147, très équitablement ; ferro quam fame æquius perituros Sall. H. 3, 93, il sera mieux de mourir par le fer que par la faim, cf. Plin. 8, 61.