Close Window

Gaffiot, Dictionnaire latin-français (2016, ex 1934), merci à G. Gréco, M. De Wilde, B. Maréchal, K. Ôkubo!: aequor

aequor æquor, ŏris, n. (æquus), toute surface unie (plane) 1 plaine : in camporum patentium æquoribus Cic. Div. 1, 93, sur la surface unie de vastes plaines ; medium procedit in æquor Virg. En. 10, 450, il s'avance au milieu de la plaine ; ferro scindere Virg. G. 1, 50, ouvrir la plaine avec le fer ; speculorum Lucr. 4, 187, la surface unie (polie) des miroirs 2 plaine de la mer, mer : æquora ponti Lucr. 1, 8 ; 2, 772, etc.; Virg. G. 1, 469, les plaines de la mer ; jactati æquore toto Virg. En. 1, 29, ballottés sur toute la surface de l'Océan ; arare vastum maris æquor Virg. En. 2, 780, labourer (sillonner) l'immense plaine de la mer 3 plaine liquide [en parl. de fleuves] : Virg. En. 8, 89 ; virides secant placido æquore silvas Virg. En. 8, 96, sur la surface paisible du fleuve ils fendent les bois verdoyants [qui s'y reflètent] 4 [fig.] magno feror æquore Ov. M. 15, 176, je navigue sur une vaste mer [= je traite un vaste sujet]. ¶ → arch. æcor Varro Men. 288.