Close Window

Gaffiot, Dictionnaire latin-français (2016, ex 1934), merci à G. Gréco, M. De Wilde, B. Maréchal, K. Ôkubo!: excuso

excuso excūsō, āvī, ātum, āre (ex et causa), tr., 1 excuser, justifier, disculper : aliquem apud aliquem ou aliquem alicui Cic. Fam. 11, 15, 1 ; Att. 15, 28 ; 12, 14, 1 ; 12, 15, 1 ; 12, 17, excuser qqn auprès de qqn ; his omnibus me excusatum volo Cic. Verr. 2, 1, 103, je désire qu'eux tous m'excusent ; alicui tarditatem litterarum Cic. Att. 15, 26, 5, excuser auprès de qqn la lenteur d'une réponse ; se excusare de aliqua re Cæs. G. 4, 22, 1, s'excuser de qqch. ; aliquem, quod is... erat Cæs. C. 3, 16, 3, excuser qqn en disant qu'il était...; me tibi excuso in eo ipso, in quo te accuso Cic. Q. 2, 2, 1, je m'excuse auprès de toi de ce dont précisément je t'accuse || [pass.] cura, ut excuser morbi causa Cic. Att. 12, 13, 2, aie soin qu'on m'excuse pour raison de santé ; excusatur Areopagites esse Cic. Phil. 5, 14, il s'excuse sur ce qu'il est aréopagite (en alléguant que...), cf. Liv. 3, 13, 9 ; 43, 2, 10 || [fig.] justifier, compenser, contrebalancer, aliquid aliqua re, qqch. par qqch. : Plin. Min. Pan. 32, 4 ; Stat. Th. 6, 44 2 alléguer comme excuse : inopiam Cæs. C. 3, 20, 3, donner la pauvreté pour excuse, alléguer la pauvreté pour se justifier, cf. Cic. Phil. 8, 1 ; 9, 8 || [avec prop. inf.] : Pl. Aul. 749 ; Suet. Aug. 69 ; Nero 33 3 décliner avec excuses, s'excuser de ne pas faire qqch. : reditum Agrippinæ excusavit ob imminentem partum Tac. Ann. 1, 44, il s'excusa de ne pas faire revenir Agrippine, parce qu'elle était près d'accoucher || [pass.] excusari, se dérober en s'excusant (alicui rei, à qqch.) : Tac. Ann. 1, 12 || excusari aliqua re, ab aliqua re Ulp. Dig. 27, 1, 9 ; Paul. Dig. 27, 1, 11, être dispensé, exempté de qqch.