Close Window

Gaffiot, Dictionnaire latin-français (2016, ex 1934), merci à G. Gréco, M. De Wilde, B. Maréchal, K. Ôkubo!: aether

aether æthēr, ĕris (acc. ĕra), m. (αἰθήρ) 1 éther [air subtil des régions supérieures, qui enveloppe l'atmosphère (aër)], v. Cic. Nat. 2, 91 ; Sen. Nat. 2, 10, 1 ; Lucr. 5, 1205, etc. || il était de feu, v. Cic. Nat. 1, 37 ; 2, 41, etc., et alimentait les astres, v. Lucr. 1, 231, etc.; Cic. Nat. 2, 42 2 [poét.] ciel : sublatus ad æthera clamor Virg. En. 2, 338, cris qui s'élèvent jusqu'au ciel || séjour des dieux : rex ætheris Virg. En. 12, 140, le roi du ciel [Jupiter] 3 air : secare æthera pennis Virg. G. 1, 406, fendre l'air de ses ailes ; volucres æthera mulcebant cantu Virg. En. 7, 34, les oiseaux mettaient dans l'air la douceur de leur chant || le monde d'en haut [par opp. aux enfers] : quam vellent æthere in alto duros perferre labores ! Virg. En. 6, 436, combien ils voudraient, dans l'air d'en haut, endurer sans trêve les durs travaux [des vivants] 4 Éther [dieu de l'air, Jupiter] : Lucr. 1, 250 ; Virg. G. 2, 325, etc. || père de Jupiter : Cic. Nat. 3, 53. ¶ → gén. ætheros Stat. S. 4, 2, 25 ; Th. 3, 525 || acc. ætherem Tert. Anim. 54 ; Marc. 1, 13 ; Serv. En. 1, 47 et 58, etc.