Close Window

Gaffiot, Dictionnaire latin-français (2016, ex 1934), merci à G. Gréco, M. De Wilde, B. Maréchal, K. Ôkubo!: extra

extra extrā, (p. extera, de exter).

I adv., 1 au dehors, à l'extérieur : Cic. Fin. 2, 68 ; Nat. 2, 147 ; Part. 37, etc.; Cæs. C. 3, 69, 4 || comp. exterius, même sens : Ov. M. 6, 420 ; Col. Rust. 12, 44, 5 2 extra quam : a) excepté que, à moins que : Cic. Inv. 2, 59 ; [surtout] extra quam si, excepté le cas où : Cic. Att. 6, 1, 15 ; Rep. 1, 10 ; Liv. 38, 38, 39 ; 39, 18, 7 ; b) à l'exception de : extra quam qui Liv. 26, 34, 6, en dehors de ceux qui, exception faite pour ceux qui 3 en outre, en sus : Sen. Ben. 6, 15, 3.

II prép., avec acc. 1 en dehors de, hors de : Cic. Leg. 2, 58 ; Tusc. 5, 13, etc. ; Cæs. G. 1, 10, 5, etc. || extra fines egredi Cic. Quinct. 35, franchir des limites || urbem extra Tac. Ann. 13, 47, hors de la ville 2 [fig.] en dehors de : extra causam Cic. Cæc. 94, en dehors de la cause ; extra ordinem Cic. Prov. 19, en dehors de l'ordre, extraordinairement ; extra culpam esse Cic. Verr. 2, 5, 134, être sans reproche ; extra jocum Cic. Fam. 7, 16, 2, sans plaisanterie || à l'exception de : extra ducem Cic. Fam. 7, 3, 2, excepté le général, cf. Pl. Amph. 833 ; Ter. Phorm. 98 ; Cic. Phil. 5, 53 ; Liv. 26, 34, 3. → arch. extrad S. C. Bacch. CIL 1, 581, 16 et 28.