Close Window

Gaffiot, Dictionnaire latin-français (2016, ex 1934), merci à G. Gréco, M. De Wilde, B. Maréchal, K. Ôkubo!: fatum

fatum fātum, ī, n. (fari), 1 prédiction, oracle : fata Sibyllina Cic. Cat. 3, 9, les oracles sibyllins, cf. Cic. Div. 1, 100 ; Liv. 29, 10, 8 2 le destin, la fatalité : Cic. Fato 20 ; Div. 1, 125 ; Nat. 3, 14 ; Top. 59 ; si fatum fuit classes interire Cic. Div. 2, 20, si le destin voulait que les flottes périssent ; [avec ut] Virg. En. 2, 433 || destinée de qqn : si fatum tibi est convalescere Cic. Fato 28, s'il est dans ta destinée de te rétablir ; fuit hoc sive meum sive rei publicæ fatum ut Cic. Balbo 58, il était soit dans ma destinée soit dans celle de l'État que... ; [avec ne] Cic. Font. 35 || arrêt, volonté des dieux : fatum divum Virg. En. 7, 50 ; fata deum Virg. En. 2, 54 || [personnif.] Fata, les Parques, Prop. 4, 7, 51 ; Stat. S. 5, 1, 259, etc. 3 destinée = temps fixé pour la vie : fato perfunctus, functus, qui a rempli sa destinée, mort : Liv. 9, 1, 6 ; Quint. 3, 7, 10 ; Tac. Ann. 14, 14 || destin, heure fatale, mort : omen fati Cic. Phil. 9, 9, présage de son destin, de sa mort, cf. Cic. Cæl. 79 ; Cat. 3, 17 ; Domo 145 ; fato cedere Liv. 26, 13, 17, céder au destin, mourir ; fato obire Tac. Ann. 6, 10, mourir 4 destin funeste, malheur : Cic. Cat. 2, 11 || [fig.] duo illa rei publicæ pæne fata Cic. Sest. 93, ces deux êtres qui mirent l'État à deux doigts de sa perte.