Close Window

Gaffiot, Dictionnaire latin-français (2016, ex 1934), merci à G. Gréco, M. De Wilde, B. Maréchal, K. Ôkubo!: fuga

fuga fŭga, æ, f. (φυγή), 1 fuite, action de fuir : fuga ab urbe turpissima Cic. Att. 7, 21, 1, une fuite si honteuse loin de la ville ; desperata fuga Cic. Phil. 5, 30, fuite désespérée ; in fugam sese dare Cic. Verr. 2, 4, 95 ; se conferre Cic. Cæc. 22 ; se conjicere Cic. Cæl. 63, prendre la fuite ; capere Cæs. G. 7, 26, 3 ; petere Cæs. G. 2, 24, 1, prendre la fuite, chercher à fuir ; fugæ sese mandare Cæs. G. 2, 24, 2, chercher son salut dans la fuite ; aliquem in fugam dare, conjicere, convertere, impellere, mettre qqn en fuite : Cæs. G. 5, 51, 5 ; 2, 23, 2 ; 1, 52, 6 ; Cic. Rab. perd. 22 ; esse in fuga Cic. Att. 7, 23, 2 ; 7, 24, être en fuite ; fugam dare Virg. En. 12, 368, fuir [mais v. ci-après § 4 Virg. En. 7, 24] || fugam facere = fugere, fuir : Ter. Eun. 787 ; Sall. J. 53, 3 ; Liv. 8, 9, 12 ; = fugare, mettre en fuite : Liv. 21, 5, 16 ; 21, 52, 10 ; etc. ; fugas facere Cic. Domo 67, mettre souvent en fuite ; fugam factam esse constat Cic. Cæc. 43, c'est un fait qu'il y a eu fuite 2 fuite de qqch., action d'éviter : laborum, dolorum Cic. Fin. 1, 33, la fuite des fatigues, des douleurs, cf. Cic. Mur. 9 ; etc. || [avec a] Sen. Ep. 121, 20 3 exil, bannissement : Cic. Off. 2, 20 ; Rep. 1, 6 ; etc. ; Tac. Ann. 14, 64 ; H. 5, 24 || [poét.] lieu d'exil : Ov. H. 6, 158 ; P. 1, 2, 130 4 course rapide : fugam dare Virg. En. 7, 24, accélérer la course [de qqn], cf. Virg. En. 1, 317 ; 4, 430 ; Juv. 8, 61 ; fuga temporum Hor. O. 3, 30, 5, la fuite des temps. → gén. arch. fugāī Lucr. 1, 1047.