Close Window

Gaffiot, Dictionnaire latin-français (2016, ex 1934), merci à G. Gréco, M. De Wilde, B. Maréchal, K. Ôkubo!: furor

furor,² 2 fŭror, ōris, m. (furo), 1 délire, folie, égarement, frénésie : Cic. Tusc. 3, 11 ; Ac. 2, 88 ; ira furor brevis est Hor. Ep. 1, 2, 62, la colère est une courte folie ; cf. Quint. 7, 4, 31 ; versatur mihi ante oculos aspectus Cethegi et furor in vestra cæde bacchantis Cic. Cat. 4, 11, j'ai devant les yeux (je me représente) l'aspect et (la démence) les transports frénétiques de Céthégus se baignant avec ivresse dans votre sang ; ejus ecfrenatus et præceps furor Cic. Har. 2, sa folie déchaînée et aveugle || [poét., en parl. de choses] cæli furor æquinoctialis Catul. 46, 2, les déchaînements de l'équinoxe dans le ciel 2 délire prophétique, inspiration des poètes, enthousiasme créateur : Cic. Div. 1, 66 ; 1, 88 ; [pl.] Ov. M. 2, 640 3 amour violent, passion furieuse : Virg. En. 4, 101, etc. || [objet de la passion] : Virg. B. 10, 38 || désir violent : Sil. 2, 324 ; 3, 146 ; furor est in sanguine mergi Stat. Th. 8, 596, il a un furieux désir de se baigner dans le sang 4 furor est [avec inf.], c'est une folie de : Tib. 1, 10, 33 ; Ov. M. 6, 170, etc. ; Juv. 1, 92 ; Sen. Helv. 10, 6 || [avec prop. inf.] Plin. 2, 3 5 [personnif.] fureur guerrière : Furor impius Virg. En. 1, 294, la Fureur impie, cf. Sil. 4, 327 ; Stat. Th. 3, 424 ; 7, 52.