Close Window

Gaffiot, Dictionnaire latin-français (2016, ex 1934), merci à G. Gréco, M. De Wilde, B. Maréchal, K. Ôkubo!: gentilis

gentilis gentīlis, e (gens), 1 qui appartient à une famille (à une gens), propre à une famille : gentile nomen Suet. Nero 41, nom de famille || subst. m., parent [en ligne collatérale], proche : gentiles sunt, qui inter se eodem nomine sunt, qui ab ingenuis oriundi sunt, quorum majorum nemo servitutem servivit, qui capite non sunt deminuti Cic. Top. 29, les parents sont ceux qui portent le même nom, qui sont nés de parents ayant toujours été libres, dont aucun des ancêtres n'a vécu dans l'esclavage, qui n'ont rien perdu de leur état juridique ; si furiosus est, agnatum gentiliumque in eo pecuniaque ejus potestas esto XII Tab. d. Cic. Inv. 2, 148, s'il est fou, que sa personne et ses biens soient sous la tutelle de ses parents en ligne directe et de ses collatéraux 2 qui est du même nom : Cic. Verr. 2, 2, 190 3 qui appartient à la maison d'un maître [en parl. d'un esclave] : Plin. 33, 26 4 qui appartient à une espèce : arbor induit non gentilia poma Calp. Ecl. 2, 41, l'arbre se couvre de fruits étrangers 5 qui appartient à une nation, national : gentilis utilitas Tac. Ann. 12, 17, l'intérêt national || subst. m., compatriote : Gell. 17, 17 6 [période de décad.] a) subst. m. pl., les étrangers, les barbares : Aus. Grat. 8 ; Cod. Th. 3, 14, 1 ; b) païen : Prud. Perist. 10, 464 ; Eccl. || gentilissimus Hier. Jer. 4, 22, 24.