Close Window

Gaffiot, Dictionnaire latin-français (2016, ex 1934), merci à G. Gréco, M. De Wilde, B. Maréchal, K. Ôkubo!: alibi

alibi ălĭbī, (alius, ibi), 1 dans un autre endroit : nec usquam alibi Cic. Att. 13, 52, 2, nulle part ailleurs ; Romæ... alibi Liv. 27, 19, 4, à Rome... ailleurs ; plus ibi... quam alibi Tac. G. 19, plus là qu'ailleurs || dans un autre endroit d'un écrit : Cic. Att. 13, 12, 3 ; Quint. 9, 2, 21 ; alibi... alibi Liv. 26, 49, 1, dans certains auteurs... dans d'autres [sans répétition d'alibi Liv. 27, 1, 13, P] || alibi... alibi, ici... là : Liv. 3, 28, 3 ; 22, 48, 5 ; 26, 45, 8, etc. || alius alibi : alios alibi resistentes interficit Sall. C. 60, 5, il massacre les ennemis qui tenaient bon, les uns ici, les autres là, cf. Liv. 9, 2, 2 ; 29, 37, 3, etc.; torrens alibi aliter cavatus Liv. 44, 35, 17, torrent ayant un fond creusé inégalement 2 [fig.] alibi = in alia re, in aliis rebus : ne alibi quam in armis animum haberent Liv. 10, 20, 16, afin qu'ils n'eussent d'attention qu'à leurs armes ; nusquam alibi spem quam in armis ponebant Liv. 2, 39, 8, ils ne plaçaient leur espoir nulle part ailleurs que dans leurs armes.