Close Window

Gaffiot, Dictionnaire latin-français (2016, ex 1934), merci à G. Gréco, M. De Wilde, B. Maréchal, K. Ôkubo!: ictus

ictus,² 2 ictŭs, ūs, m. (ico), 1 coup, choc, atteinte : gladiatoris Cic. Mil. 65, coup porté par un gladiateur ; pilorum Cæs. G. 1, 25, 3, atteinte des javelots ; ictus mœnium cum terribili sonitu editi Liv. 38, 5, 3, coups portés aux remparts avec un bruit terrible ; sub ictum venire Liv. 27, 18, 11, venir à la portée des javelots, cf. Tac. Ann. 13, 39 ; fulminis Cic. Off. 3, 94, atteinte de la foudre ; solis Ov. M. 3, 183, atteinte du soleil ; alæ Plin. 10, 9, battement d'aile 2 battement de la mesure : Quint. 9, 4, 51 ; Plin. 2, 209 ; senos reddere ictus Hor. P. 253, présenter six temps frappés 3 battement du pouls : Plin. 11, 219 4 [fig.] calamitatis Cic. Agr. 2, 8, coup, atteinte du malheur ; nullum habet ictum quo pellat animum status hic non dolendi Cic. Fin. 2, 32, cet état de non-souffrance ne peut pas porter de coup qui ébranle l'âme (est incapable de stimuler) ; subiti ictus sententiarum Sen. Ep. 100, 8, coups frappés soudain par les pensées [= traits] || sub ictu esse Sen. Marc. 9, 5, être exposé aux coups, être en danger ; sub ictu nostro poni Sen. Ben. 2, 29, 5, être à portée de notre atteinte, être en notre pouvoir 5 ictus fœderis Luc. 5, 372, conclusion d'un traité, cf. Val. Max. 2, 7, 1. → gén. icti Quadr. Ann. 10 b d. Gell. 9, 13, 17.