Close Window

Gaffiot, Dictionnaire latin-français (2016, ex 1934), merci à G. Gréco, M. De Wilde, B. Maréchal, K. Ôkubo!: ignarus

ignarus ignārus, a, um (in et gnarus), 1 qui ne connaît pas, ignorant, qui n'est pas au courant ; [avec gén.] : physicorum Cic. Or. 119, ignorant de la physique ; totius rei Cic. Verr. 2, 4, 77, ignorant de toute l'affaire ; faciendæ orationis Cic. de Or. 1, 63, ne sachant pas l'art de faire la phrase ; magna pars Pisonis ignari Tac. H. 4, 50, la plupart ne connaissant pas Pison ; ignara hujusce doctrinæ loquacitas Quint. 12, 2, 20, une prolixité qui n'est pas au fait de cette science || [avec de] : de cæde Galbæ ignari Tac. H. 1, 67, ignorant le meurtre de Galba || [avec prop. inf.] : non sumus ignari multos contra esse dicturos Cic. Tusc. 2, 3, je n'ignore pas que bien des gens contrediront, cf. Liv. 8, 36, 2 ; 21, 22, 1 ; ignara moveri Atropos Stat. Th. 8, 67, Atropos inflexible || [avec interr. ind.] : ignari, quid virtus valeret Cic. Sest. 60, ignorants de ce que pouvait la vertu, cf. Cic. Top. 75 ; Liv. 3, 38, 6 ; Quint. 8, 3, 4 || [abst] : me ignaro Cic. Planc. 40, sans que je sois au courant ; ubi imperium ad ignaros pervenit Sall. C. 51, 27, quand le pouvoir passe aux mains des ignorants ; ignarissimi Pl. Ps. 1161, les plus ignorants 2 [sens passif] inconnu : regio hostibus ignara Sall. J. 52, 4, contrée inconnue des ennemis : cf. J. 18, 6 ; Tac. Ann. 3, 69 ; per occulta et vigilibus ignara Tac. Ann. 2, 13, par des voies cachées et inconnues des sentinelles || quædam sidera sunt aliis terris ignarissima Gell. 14, 1, 13, certains astres sont tout à fait inconnus à d'autres régions.