Close Window

Gaffiot, Dictionnaire latin-français (2016, ex 1934), merci à G. Gréco, M. De Wilde, B. Maréchal, K. Ôkubo!: improbus

improbus imprŏbus, a, um (in et probus), 1 de mauvais aloi, mauvais : improba merces Pl. Rud. 374, mauvaise marchandise ; postes improbiores Pl. Most. 824, jambages de porte en plus mauvais état ; improbior coquus Pl. Ps. 802, cuisinier moins achalandé || dont la conduite ne peut être approuvée : improbissimus Chrysogoni fautor Cic. Amer. 143, soutien si malencontreux de Chrysogonus ; negat improbus Hor. Ep. 1, 7, 63, le maladroit refuse 2 [moralt] mauvais, méchant, pervers, malhonnête : homo improbissimus Cic. Br. 224, le plus méchant des hommes ; lex improbissima Cic. Fam. 14, 4, 2, la loi la plus détestable ; amor improbus Hor. S. 1, 3, 24, amour condamnable ; improbissima verba Cic. Sulla 71, les paroles les plus inconvenantes ; improbum est inf. Quint. 5, 6, 1, il n'est pas convenable de 3 qui n'a pas les qualités requises : a) démesuré : villus Plin. 12, 73, touffes de poils démesurées ; improbæ spes Plin. Min. Ep. 8, 18, 3, espoirs extravagants ; b) sans arrêt : improbior imber Sen. Nat. 4, 4, 3, pluie plus soutenue ; labor improbus Virg. G. 1, 146, travail opiniâtre ; fertur mons improbus Virg. En. 12, 687, le fragment de montagne est emporté irrésistiblement ; improba ventris rabies Virg. En. 2, 356, une faim insatiable ; anguis, anser Virg. G. 3, 431 ; 1, 119, serpent, oie vorace ; quatit improbus hastam Virg. En. 11, 767, il balance acharné (sans relâche) son trait ; c) qui ne laisse pas de répit : improbe amor Virg. En. 4, 412, ô cruel amour ; improba conubii Stat. Th. 7, 300, acharnée au mariage ; d) effronté, impudent : improba facies Quint. 11, 3, 160, figure impudente ; e) hardi, audacieux : Virg. En. 12, 250.