Close Window

Gaffiot, Dictionnaire latin-français (2016, ex 1934), merci à G. Gréco, M. De Wilde, B. Maréchal, K. Ôkubo!: insigne

insigne īnsignĕ, is, n. (insignis), 1 marque, signe, marque distinctive : Cic. Att. 1, 4, 3 ; Verr. 2, 1, 152 ; insigne veri Cic. Ac. 2, 36, la marque de la vérité, le critérium de la vérité ; insigne nocturnum trium luminum Liv. 29, 25, 11, signal de nuit consistant en trois fanaux || quod insigne erat avec prop. inf. Cic. de Or. 3, 133, ce qui était un signe que... 2 [en part.] insigne d'une fonction : insigne auguratus Cic. Div. 1, 30, l'insigne de l'augurat ; pl., insignia regia Cic. Rep. 2, 31, insignes royaux, emblèmes de la royauté, cf. Cic. Sest. 57 ; Cæs. C. 3, 96 || les insignes [en parl. de l'armée] (plumets, aigrettes, colliers, etc.) [marques distinctives des grades et des troupes] : Cæs. G. 2, 21, 5 ; 7, 45, 7 3 [fig.] a) insignia virtutis Cic. Fam. 3, 13, 1, les distinctions de la valeur, cf. Cic. Sulla 88 ; b) décorations, parure [aux jours de fêtes] : Cic. Or. 134 ; fig. [en parl. des figures dans le style] : Cic. Or. 135 ; de Or. 2, 36 ; 3, 96.