Close Window

Gaffiot, Dictionnaire latin-français (2016, ex 1934), merci à G. Gréco, M. De Wilde, B. Maréchal, K. Ôkubo!: irritus

irritus irrĭtus (inr-), a, um (in, ratus), 1 non ratifié, non fixé, non décidé, annulé : aliquid inritum facere Cic. Phil. 2, 109, annuler qqch., cf. Cic. Verr. 2, 2, 63 ; Leg. 2, 21 2 vain, inutile, sans effet : irrito incepto Liv. 29, 35, 12, son entreprise ayant échoué ; irrita promissa cadunt Liv. 2, 31, 5, les promesses demeurent stériles, cf. Liv. 6, 35, 10 3 [en parl. de pers.] a) [avec le gén.] qui ne réussit pas dans, malheureux dans : irritus legationis Tac. H. 4, 32, sans succès dans son ambassade, cf. Curt. 6, 5, 31 ; Vell. 2, 63, 2 ; Val. Max. 4, 3, 3 ; b) [abst] qui n'a pas réussi : domum irritus redit Sen. Ben. 6, 11, 2, il revient chez lui sans succès, cf. Tac. Ann. 15, 25 4 n. irritum : spes ad irritum redacta Liv. 28, 31, 1, espoir anéanti ; ad irritum cadere Liv. 2, 6, ou in irritum Tac. H. 3, 13, aboutir au néant.