Close Window

Gaffiot, Dictionnaire latin-français (2016, ex 1934), merci à G. Gréco, M. De Wilde, B. Maréchal, K. Ôkubo!: manus

manus,² 2 mănŭs, ūs, f., 1 main : urbs manu munitissima Cic. Verr. 2, 2, 4, ville très fortifiée par la main de l'homme, cf. Cæs. C. 3, 44, 3 ; hydria Boethi manu facta Cic. Verr. 2, 4, 32, hydrie faite de la main de Boethus ; mea manu scriptæ litteræ Cic. Fam. 3, 6, 2, lettre écrite de ma propre main ; templo manus impias adferre Cic. Verr. 2, 1, 47, porter ses mains impies sur un temple [= le dépouiller, le piller] || manum injicere alicui Cic. Com. 48, mettre la main au collet de qqn (l'arrêter) || manum adire alicui [prov.], berner, tromper qqn (sous couleur de lui procurer un avantage ou du plaisir), v. adeo 2 fin ; manum tangere Sen. Ben. 6, 16, 2, tâter le pouls || [fig.] manu facere, faire de sa propre main : morbi quos manu facimus Sen. Brev. 3, 2, maladies que nous nous donnons (artificielles) ; liberos ejurare et orbitatem manu facere texte contrôlé Sen. Marc. 19, 2, renier ses enfants et se créer une solitude artificielle || dare manus Pl. Pers. 855, tendre les mains, s'avouer vaincu, cf. Cic. Læl. 99 ; Cæs. G. 5, 31, 3 ; Nep. Ham. 1, 4 || in manus sumere aliquid Cic. Verr. 2, 4, 62, prendre qqch. en mains || in manibus nostris hostes videntur Cæs. G. 2, 19, 7, les ennemis semblent sur nos bras, cf. Liv. 4, 57, 1 ; in manibus habere aliquid Cic. Læl. 102, avoir une chose sous la main, la toucher du doigt ; occasio in manibus est Liv. 7, 36, 10, l'occasion est sous la main || hæc non sunt in nostra manu Cic. Fam. 14, 2, 3, cela n'est pas en notre pouvoir ; neque mihi in manu fuit, Jugurtha qualis foret Sall. J. 14, 4, je n'étais pas le maître de former Jugurtha ; uti tuti simus, in vostra manu est Sall. J. 14, 13, notre sécurité est entre vos mains || habere opus in manibus Cic. Ac. 1, 2, avoir en mains (sur le chantier) un ouvrage ; septimus mihi liber Originum est in manibus Cic. CM 38, je travaille au septième livre des Origines (inter manus Plin. Min. Ep. 2, 5, 2 ; 5, 5, 7) ; quamcumque rem habent in manibus Cic. Tusc. 5, 18, quelque matière qu'ils traitent || aliquem in manibus habere Cic. Fam. 1, 9, 10, dorloter, choyer qqn || est in manibus oratio Cic. Læl. 96, le discours est entre les mains du public, cf. Cic. CM 12 ; Br. 125 || prœlium in manibus facere Sall. J. 57, 4, combattre de près || inter manus e convivio auferri Cic. Verr. 2, 5, 28, être emporté sur les bras hors du festin, cf. Liv. 3, 13, 3 ; agger inter manus proferebatur Cæs. C. 2, 2, 3, le terrassement avançait entre les mains des travailleurs, cf. Sen. Ep. 12, 1 || inter manus esse Virg. En. 11, 311, être sous la main, palpable, manifeste || ad manum habere, esse Quint. 12, 5, 1 ; Liv. 9, 19, 6, avoir sous la main, être sous la main, à la disposition ; ad manum intueri Plin. 35, 97, regarder de près || servum habere sibi ad manum Cic. de Or. 3, 225, avoir un esclave qui vous serve de secrétaire ; servus a manu Suet. Cæs. 74, secrétaire || de manu in manum tradere Cic. Fam. 7, 5, 2, remettre de la main à la main || per manus Cæs. G. 6, 38, 4, de mains en mains, cf. G. 7, 25, 2 ; 7, 47, 6 || per manus alicujus Cic. Att. 1, 12, 3, par les mains, par les soins de qqn || per manus Sall. J. 31, 22, par la force || sub manu Planc. d. Cic. Fam. 10, 23, 2, sous la main, à proximité ; sub manum Suet. Aug. 49, aisément || manibus æquis Tac. Ann. 1, 63 ou æqua manu Sall. C. 39, 4, avec un égal avantage, sans résultat décisif 2 [sens fig. divers] a) m. ferrea Cæs. C. 1, 57, 2, et qqf. manus seul Curt. 4, 2, 12, grappin ; b) bras, action : manu et consilio promptus Liv. 2, 33, 5, homme de tête et d'action || force, main armée ; manum conserere, conferre, v. ces verbes ; manum committere Teucris Virg. En. 12, 60, en venir aux mains avec (combattre) les Troyens ; manu decertare Cic. Off. 1, 81, chercher dans la force la solution d'un conflit ; c) violence, mêlée, voie de fait : res venit ad manus Cic. Verr. 2, 5, 28, la chose en vint aux voies de fait ; venire ad manum Liv. 2, 30, 12, en venir aux mains, cf. Sall. J. 89, 2 ; pugna jam in manus venerat Liv. 2, 46, 3, le combat en était déjà venu à un corps à corps ; manus adferre (alicui) Cic. Verr. 2, 1, 67 ; Quinct. 85, porter la main (se livrer à des voies de fait) sur qqn ; sibi manus adferre cibi pour sibi bm Planc. d. Cic. Fam. 10, 23, attenter à ses jours ; [fig.] beneficio suo manus adfert Sen. Ben. 2, 5, 3, il attente à son bienfait (il l'annihile) ; d) main de l'artiste : manus extrema non accessit operibus ejus Cic. Br. 126, ses ouvrages n'ont pas reçu la dernière main || [sens défav.] : oratio manu facta Sen. Ep. 115, 2, style affecté, apprêté || artificum manus inter se miratur Virg. En. 1, 455, il admire la main (l'habileté) des artistes luttant entre eux, cf. Virg. En. 1, 592 ; e) main, écriture du scribe : Alexidis manum amabam Cic. Att. 7, 2, 3, j'aime l'écriture d'Alexis, cf. Cic. Cat. 3, 12 ; || écrit autographe [sing. et pl.] : Quint. 1, 7, 20 ; Plin. 13, 83 ; f) coup au jeu de dés : manus alicui remittere Suet. Aug. 71, faire abandon de coups gagnés à qqn ; g) coup, botte [escrime] : Quint. 5, 13, 54 ; 9, 1, 20 ; h) trompe de l'éléphant : Cic. Nat. 2, 120 ; i) troupe : facta manu Cic. Verr. 2, 4, 96, ayant rassemblé une troupe ; fugitivorum Cic. Verr. 2, 4, 94, troupe d'esclaves fugitifs || poignée d'hommes : Cæs. G. 6, 8, 1 ; 7, 61, 5 ; j) [t. droit] pouvoir, puissance : majores nostri feminas voluerunt in manu esse parentium, fratrum, virorum Liv. 34, 2, 11, nos ancêtres mirent la femme sous la dépendance des pères, des frères, des maris ; cum mulier viro in manum convenit Cic. Top. 23, quand une femme tombe sous la puissance légale d'un mari [= se marie], cf. Cic. Fl. 84. → dat. manu Prop. 1, 11, 12, cf. Prisc. Gramm. 7, 88.