Close Window

Gaffiot, Dictionnaire latin-français (2016, ex 1934), merci à G. Gréco, M. De Wilde, B. Maréchal, K. Ôkubo!: maturus

maturus mātūrus, a, um, 1 mûr : poma matura Cic. CM 71, fruits mûrs || n. pris substt : quod maturi erat Liv. 34, 26, 8, ce qu'il y avait de mûr 2 [fig.] mûr, dans le développement voulu : maturi soles Virg. G. 1, 66, des soleils dans leur pleine ardeur ; filia matura viro Virg. En. 7, 53, fille en âge de prendre époux ; progenies matura militiæ Liv. 42, 52, 2, une jeunesse en âge de servir || mûr, à point : Thucydides... multo maturior fuisset Cic. Br. 288, Thucydide aurait été beaucoup plus mûr, aurait eu un style moins rude ; tempus maturum mortis Cic. CM 76, le moment voulu de la mort, qui vient à point ; matura mors Cic. Div. 1, 36, mort qui arrive à l'âge normal ; mihi ad nonas bene maturum videtur fore Cic. Fam. 9, 5, 1, il me semble que l'époque des nones sera le bon moment ; scribendi tempus maturius Cic. Att. 15, 4, 3, un moment plus favorable pour écrire 3 prompt, hâtif : maturæ hiemes Cæs. G. 4, 20, 1, hivers hâtifs ; matura decessio Cic. Q. 1, 1, 1, prompt retour de province ; maturo judicio Cic. Cæc. 7, par un prompt jugement ; supplicium maturius Cic. Verr. 2, 5, 147, un supplice plus prompt ; robur ætatis quam maturrimum precari Tac. Ann. 12, 65, souhaiter dans des prières la plus prompte maturité possible de l'âge 4 qui a atteint tout son développement : maturus ævi Virg. En. 5, 73, vieux ; centurionum maturi Suet. Cal. 44, ceux des centurions qui ont fait leur temps ; animi maturus Virg. En. 9, 246, d'esprit mûri par l'expérience, cf. Tac. Ann. 1, 4. → sup. maturissimus Her. 4, 25 ; Col. Rust. 12, 17, 2.