Close Window

Gaffiot, Dictionnaire latin-français (2016, ex 1934), merci à G. Gréco, M. De Wilde, B. Maréchal, K. Ôkubo!: medulla

medulla,¹ 1 mĕdulla, æ, f. (medius), 1 moelle [des os] : Hor. Epo. 5, 37 ; Ov. M. 14, 208 ; Plin. 11, 178 ; pl., omne bonum in visceribus medullisque condere Cic. Tusc. 5, 27, renfermer tout le bien dans ses entrailles, et dans ses moelles [= dans les satisfactions du corps] || [en parl. des plantes] : Col. Rust. 3, 18, 5 ; Plin. 16, 103 || farine : Plin. 18, 87 2 [fig.] moelle = cœur, entrailles : quæ mihi sunt inclusa medullis Cic. Att. 15, 4, 3, ces choses sont gravées au fond de moi-même ; tu qui mihi hæres in medullis Cic. Fam. 15, 16, 2, toi qui habites au fond de mon cœur || la fleur, la moelle d'une chose : suadæ medulla Enn. Ann. 308, la moelle de la persuasion, cf. Cic. Br. 59 ; Gell. 18, 4, 2.