Close Window

Gaffiot, Dictionnaire latin-français (2016, ex 1934), merci à G. Gréco, M. De Wilde, B. Maréchal, K. Ôkubo!: munio

munio,¹ 1 mūnĭō (arch. mœnĭō), īvī et ĭī, ītum, īre, tr., 1 faire un travail de terrassement, de maçonnerie : quod idoneum ad muniendum putarent, congererent Nep. Them. 6, 5, qu'ils rassemblassent tous les matériaux qu'ils jugeraient propres à la construction 2 faire avec un travail de terrassement, de maçonnerie, construire : mœnia mœnire Pl. Mil. 228, construire un rempart ; castra munire Cæs. G. 1, 49, 2, faire un camp retranché, cf. Cæs. G. 2, 19, 5, etc. ; munitis castris Cæs. G. 1, 49, 5, le camp retranché étant achevé || viam munire Cic. Mil. 17, construire une route ; itinera Nep. Hann. 3, 4, construire des chemins 3 fortifier, garnir de fortification : locum Cæs. G. 1, 24, 3, fortifier un lieu ; castra altiore vallo Cæs. G. 5, 50, 5, fortifier le camp d'une palissade plus élevée ; Alpibus Italiam munierat natura Cic. Prov. 34, la nature avait donné à l'Italie les Alpes comme rempart || locum muniunt undique parietes Sall. C. 55, 4, des murailles font de toutes parts une enceinte à ce lieu, il est entouré entièrement d'une muraille 4 [fig.] a) abriter, protéger : spica contra avium morsus Cic. CM 51, protéger les épis contre la voracité des oiseaux ; turris munita ab omni ictu hostium Cæs. C. 2, 9, 6, tour protégée contre tous les coups de l'ennemi ; b) se munire ad aliquid Cic. Fam. 9, 18, 2, se fortifier contre qqch. ; se multorum benevolentia Cic. Fin. 2, 84, se faire un rempart de la bienveillance publique ; aliqua re se contra aliquam rem Cic. Fam. 4, 14, 3, se fortifier par qqch. contre qqch. ; c) sibi viam ad rem Cic. Verr. 2, 1, 64, se préparer la voie à qqch. ; accusandi viam alicui Cic. Mur. 48, préparer à qqn les moyens d'accuser. → impf. munibat Virg. Mor. 61 ; munibant Apul. Mund. 26.