Close Window

Gaffiot, Dictionnaire latin-français (2016, ex 1934), merci à G. Gréco, M. De Wilde, B. Maréchal, K. Ôkubo!: ni

ni nī,

I particule de négation (ne-i cf. οὐχί) arch. 1 = non : quid ego ni fleam ? Pl. Mil. 1311, comment ne pleurerais-je pas ? cf. Mil. 1120 ; [d'où] quidni, quippini, nimirum, v. ces mots 2 = ne [avec impér. ou subj. de volonté] : ni laudato Varr. d. Non. 281, 31, ne loue pas ; ni... referas Pl. Epid. 339, Ep. ajouté après contrôle ne porte pas en compte... ; monere ni Virg. En. 3, 686, recommander de ne pas.

II conj. = si non, si ne... pas : dicerem, ni vererer Cic. Fam. 6, 6, 4, je dirais, si je ne craignais pas ; moriar, ni puto... Cic. Fam. 7, 13, 1, que je meure, si je ne crois pas... || ni... nive (= et ou vel ni) Pl. Rud. 1381, si ne... pas, et si ne pas ; si... nive... nive Pl. Rud. 714, si... et si ne pas... et si ne pas || sive... nive Cic. Cæc. 65, soit que, soit que ne pas, [cf. Sen. Ep. 48, 10, exemple de formules judiciaires, employées par les chicaneurs].