Close Window

Gaffiot, Dictionnaire latin-français (2016, ex 1934), merci à G. Gréco, M. De Wilde, B. Maréchal, K. Ôkubo!: nimius

nimius nĭmĭus, a, um (nimis), qui passe la mesure, excessif, 1 nimiæ amicitiæ Cic. Læl. 45, amitiés excessives ; nimia vestra benignitas Cic. Cæc. 9, votre excessive bienveillance ; vitem coërcere, ne nimia fundatur Cic. CM 52, réprimer la vigne pour qu'elle ne se développe pas outre mesure ; nimium est videre Cic. Verr. 2, 4, 125, c'est trop de voir ; non est nimium avec prop. inf. Cato Agr. 57, 2, il n'est pas excessif que 2 [en parl. des pers.] : nimius rebus secundis Tac. H. 4, 23, à qui le succès fait oublier toute mesure || nimius animi Sall. H. 4, 73, de sentiments démesurés, trop présomptueux, cf. Liv. 6, 11, 3 ; sermonis Tac. H. 3, 75, parlant trop ; (legio) legatis nimia ac formidolosa erat Tac. Agr. 7 (la légion) était pour les légats indisciplinée et redoutable 3 extrêmement, excessivement grand : homo nimia pulchritudine Pl. Mil. 998, homme d'une beauté extrême ; nimia mira Pl. Amph. 616, des choses par trop prodigieuses || v. nimio et nimium.