Close Window

Gaffiot, Dictionnaire latin-fran��ais (2016, ex 1934), merci �� G. Gr��co, M. De Wilde, B. Mar��chal, K. ��kubo!: obsto

obsto obstō, stĭtī, obstātūrus, āre, intr., 1 se tenir devant : si rex obstabit obviam Pl. St. 287, si le roi se trouve devant toi sur ton chemin, te barre le passage 2 faire obstacle [pr. et fig.] : exercitus duo obstant Sall. C. 58, 6, deux armées font obstacle, cf. Liv. 40, 25, 7 ; removere omnia quæ obstant Cic. Ac. 2, 19, écarter tous les obstacles ; obstantia silvarum Tac. Ann. 1, 50, les obstacles qui se trouvent dans les forêts ; [pass. imp.] si non obstatur Cic. Phil. 13, 14, s'il n'est pas fait obstacle || [avec dat.] être un obstacle à, s'opposer à : obstabat in spe consulatus Miloni Clodius Cic. Mil. 34, Clodius était pour Milon un obstacle dans son espoir d'obtenir le consulat, cf. Cic. Mil. 96 ; Amer. 6 ; cetera vita eorum huic sceleri obstat Sall. C. 52, 31, le reste de leur vie fait un écran à ce forfait, le dissimule aux yeux, l'efface, cf. Liv. 1, 26, 5 || [avec ad] Liv. 5, 25, 3 ; [avec in acc.] Sen. Ben. 7, 8, 2 || [avec quominus, quin, ne] : quid obstat, quominus sit beatus ? Cic. Nat. 1, 95, qu'est-ce qui s'oppose à ce qu'il soit heureux ? cf. Liv. 9, 8, 6 ; Plin. Min. Pan. 91, 3 ; quibus non humana ulla neque divina obstant quin... Sall. H. 4, 61, 17, rien, ni d'humain ni de divin, ne les empêche de... ; ne... decerneret, ambitio obstabat Liv. 5, 36, 9, le désir de plaire empêchait qu'il décidât..., cf. Liv. 4, 31, 4 ; 3, 29, 6 || [avec cur] : quid obstat, cur non fiant (nuptiæ) ? Ter. Andr. 103, quel empêchement y a-t-il à ce que la noce se fasse ? → part. fut. obstaturus Sen. Ep. 95, 38 ; Quint. 2, 11, 1.