Close Window

Gaffiot, Dictionnaire latin-français (2016, ex 1934), merci à G. Gréco, M. De Wilde, B. Maréchal, K. Ôkubo!: patior

patior pătĭor, passus sum, pătī, tr., 1 souffrir = supporter, endurer : belli injurias Cic. Phil. 12, 9 ; servitutem Cic. Phil. 6, 19, supporter les injustices de la guerre, la servitude [= se laisser ravager par la guerre, se laisser tenir en esclavage] ; injuriam facere, pati Cic. Læl. 78, commettre l'injustice, la supporter, cf. Cic. Rep. 3, 23 2 [avec idée de patience, de résignation, de constance] : omitto, quæ perferant quæque patiantur ambitiosi Cic. Tusc. 5, 79, je ne dis pas ce que supportent sans arrêt, ce qu'endurent sans broncher les solliciteurs de suffrages ; extremam pati fortunam parati Cæs. C. 2, 32, 8, prêts à supporter patiemment les dernières extrémités 3 souffrir = subir, être victime, être atteint par : cladem Suet. Cæs. 36, subir un désastre ; mortem pati Sen. Ep. 94, 7, être atteint par la mort ; infamiam Sen. Ep. 74, 2, encourir une flétrissure ; pœnam Plin. Min. Ep. 2, 11, 20, subir une peine || fœda ab aliquo Liv. 29, 17, 5, subir de qqn un traitement atroce, cf. Liv. 29, 16, 7 ; Quint. 8, 4, 23 ; Plin. Min. Ep. 3, 14, 1 || [nom de chose sujet] lac coagula passum Ov. M. 14, 274, lait caillé 4 [poét.] se tenir avec persévérance dans tel ou tel état : novem sæcula passa cornix Ov. M. 7, 274, une corneille ayant duré neuf générations ; sine armis posse pati Luc. 5, 314, pouvoir se résigner à vivre sans armes 5 souffrir, admettre, permettre : [avec prop. inf.] oratorem si patiuntur eumdem esse philosophum Cic. de Or. 3, 143, s'ils admettent que l'orateur soit en même temps philosophe ; cf. Cic. Domo 29 ; Amer. 45 ; Fam. 12, 18, 1 ; Att. 16, 16, 9 ; quædam errare in dicendo non patientes viæ Cic. Br. 263, des chemins (méthodes) qui ne permettent pas à l'orateur de s'égarer || [avec ut subj.] Cic. Planc. 97 ; Rep. 3, 40 ; Læl. 87 ; Cæs. G. 1, 45, 1 ; 6, 8, 1 || non possum pati quin Ter. Haut. 762, je ne puis m'empêcher de || [nom de choses sujet] : quoad natura patietur Cic. Phil. 12, 30, tant que le permettra la nature, cf. Cic. de Or. 2, 3 ; Liv. 1, 14, 6 ; etc. 6 [gramm.] patiendi modus Quint. 1, 6, 26 ; 9, 3, 7, le passif ; habere naturam patiendi Quint. 1, 6, 10, avoir la forme passive. étym. peu sûre (de Vaan) ; supprimée.