Close Window

Gaffiot, Dictionnaire latin-français (2016, ex 1934), merci à G. Gréco, M. De Wilde, B. Maréchal, K. Ôkubo!: princeps

princeps,¹ 1 prīnceps, cĭpis (primus et capio), adj. et subst., qui occupe la première place, 1 le premier : ut quisque in fuga postremus, ita in periculo princeps erat Cic. Verr. 2, 5, 90, le dernier dans la fuite était aussi le premier au danger ; Firmani principes pecuniæ pollicendæ fuerunt Cic. Phil. 7, 23, les habitants de Firmum furent les premiers à promettre de l'argent, cf. Cic. Phil. 5, 44 ; 10, 24 ; Or. 175 ; qui princeps in agendo est Cic. Cæcil. 47, celui qui est le premier à poursuivre || [attribut] : omnium nationum princeps Sicilia se... applicuit Cic. Verr. 2, 2, 2, la Sicile est la première de toutes les nations qui se soit attachée à..., cf. Cæs. G. 1, 12, 6 ; 1, 41, 2 ; 7, 2, 1 || avec des n. de choses : exordium princeps omnium esse debet Cic. Inv. 1, 19, l'exorde doit être en tête de tout ; principem locum implere Tac. Ann. 11, 16, occuper la première place, le trône, cf. Tac. Ann. 1, 9 2 le plus important, la tête : princeps Academiæ Cic. Br. 306 ; Græciæ Cic. Ac. 2, 2, le chef de l'Académie, le principal citoyen de la Grèce ; legationis Cic. Verr. 2, 4, 15, le chef de l'ambassade ; in re publica principes Cic. Fam. 1, 9, 12, les premiers dans l'État ; princeps juventutis Cic. Vat. 24, l'honneur de la jeunesse [romaine] 3 qui est en tête, qui guide, dirige, conseille, etc. : Pericles princeps consilii publici fuit Cic. de Or. 1, 216, Périclès fut le maître de la politique [à Athènes] ; princeps ad suscipiendam rationem horum studiorum Cic. Arch. 1, un guide pour entreprendre cet ensemble d'études, cf. Cic. Læl. 26 ; ad salutem Cic. Sulla 9, ad omnia pericula Cic. Fam. 10, 17, 2, un guide pour mener au salut, pour affronter tous les périls 4 [sens particuliers] : a) princeps senatus Liv. 34, 44, 4, le prince du sénat [le premier inscrit sur la liste du sénat par les censeurs ou par un des censeurs tiré au sort à cet effet : Liv. 27, 11, 9 et 12 ; il opine le premier] ; b) princeps, à partir d'Auguste, désigne l'empereur, le prince, car Auguste, sous le nom de prince du sénat, avait concentré tout le pouvoir entre ses mains : Tac. Ann. 1, 1 ; c) principes juventutis à l'époque républicaine signifiait l'élite de la jeunesse, la fleur de la noblesse : Liv. 2, 12, 15 ; 9, 14, 16 ; à partir d'Auguste, titre donné aux princes de la maison impériale mis à la tête des escadrons de chevaliers : Tac. Ann. 1, 3 5 [milit.] a) principes, soldats de première ligne au temps de la phalange, puis, dans la disposition en manipules, en seconde ligne après les hastati et devant les triarii : Liv. 8, 8, 6 ; 30, 32, 15 ; b) princeps Liv. 26, 6, 1, un manipule des principes ; octavum principem ducere Cic. ad Br. 16, 2, commander le huitième manipule des principes ; c) un centurion des principes : princeps prior Cæs. C. 3, 64, 4, le centurion de la première centurie des principes [cf. Liv. 25, 14, 7, primus princeps, centurion du premier manipule].