Close Window

Gaffiot, Dictionnaire latin-français (2016, ex 1934), merci à G. Gréco, M. De Wilde, B. Maréchal, K. Ôkubo!: procul

procul prŏcul, adv., loin.

I 1 au loin [mouvt] : arbitris procul amotis Sall. C. 20, 1, ayant écarté au loin tout témoin || [fig.] Cic. Læl. 89 ; procul errare Sall. J. 85, 38, errer au loin, faire une grande erreur 2 de loin : procul tela conjicere Cæs. G. 5, 34, 3, jeter de loin les traits, cf. Cic. de Or. 2, 153 3 dans un endroit lointain, au loin [sans mouvt] : Cic. Cat. 2, 29 ; de Or. 1, 179 || [fig.] aliquid procul habere Tac. Ann. 1, 1, tenir qqch. loin de soi.

II constr., 1 avec a, ab [pr. et fig.] : procul a terra abripere Cic. de Or. 3, 145, emporter loin de la terre ; esse procul a conspectu Cic. Agr. 2, 87, être loin de la vue ; procul ab omni metu Cic. Tusc. 5, 41, loin de toute crainte 2 avec abl. [pr. et fig.] : patria procul Enn. d. Cic. Fam. 7, 6, 1, loin de la patrie ; procul urbe, oppido Ov. P. 1, 5, 73 ; Liv. 3, 22, 4, loin de la ville ; haud procul Scytharum gente Curt. 4, 6, 3, non loin de la nation scythe ; procul negotiis Hor. Epo. 2, 1, loin des affaires ; procul dubio Liv. 39, 40, 10, sans doute 3 haud procul est, quin Liv. 1, 5, 6, il s'en faut de peu que, ou haud procul abest quin Liv. 5, 4, 14 ; 25, 1, 10, etc.