Close Window

Gaffiot, Dictionnaire latin-français (2016, ex 1934), merci à G. Gréco, M. De Wilde, B. Maréchal, K. Ôkubo!: quin

quin quīn (quī, ne),

I adverbe : 1 comment ne... pas ? pourquoi ne... pas ? quin accipis ? Ter. Haut. 832, pourquoi ne reçois-tu pas ? quin tu urges istam occasionem ? Cic. Fam. 7, 8, 2, que ne tires-tu parti de cette occasion ? quin tu aspicis...? Cic. Rep. 6, 14, allons ! regarde toi-même.... ; cf. Cic. Leg. 1, 14 ; Liv. 1, 57, 7 || quin me aspice Pl. Most. 164, allons ! regarde-moi ; Ter. Andr. 45 ; Cic. Mil. 79 || dans st. ind. : Liv. 3, 61, 14 ; 4, 43, 11 ; 40, 40, 4 2 [pour renforcer une affirmation] il y a mieux, bien plus : quin mihi molestum est Ter. Haut. 581, mieux, pour moi c'est insupportable ; non rogo, ut domum redeas ; quin hinc ipse evolare cupio Cic. Fam. 7, 30, 1, je ne te demande pas de revenir à Rome ; il y a mieux, moi-même, je souhaite m'envoler d'ici, cf. Cic. Mil. 98 ; Leg. 1, 52 ; Att. 10, 4, 10 ; 11, 7, 3, etc. || quin etiam, même sens : Cic. Fam. 3, 6, 5 ; 7, 1, 3 ; 13, 26, 3 ; Læl. 59 ; quin et Hor. O. 1, 10, 13 || quin contra Liv. 35, 26, 10, bien au contraire ; v. immo 3 = ut non : a) [avec subj., sens consécutif, généralt la principale étant négative] qui ne... pas : numquam tam male est Siculis, quin aliquid facete dicant Cic. Verr. 2, 4, 95, jamais les Siciliens ne sont en si mauvaise posture qu'ils ne fassent quelque trait d'esprit ; nemo est quin, nihil est quin, quis est quin...? il n'y a personne qui ne...; il n'y a rien qui ne... ; est-il qqn pour ne pas...? nego ullam picturam fuisse quin inspexerit Cic. Verr. 2, 4, 1, je dis qu'il n'y a pas eu une peinture qu'il n'ait examinée ; nulla est civitas, quin Cæs. C. 2, 19, il n'y a pas de cité qui ne... pas, cf. Cæs. C. 3, 81, 2 ; nihil est quin intereat Cic. Nat. 3, 30, il n'est rien qui ne meure || negat esse ullum cibum tam gravem, quin is... concoquatur Cic. Nat. 2, 24, il affirme qu'il n'y a pas de nourriture si lourde qu'elle ne soit digérée..., cf. Cic. Nat. 3, 34 || sans que : ne se quidem servare potuit quin una vos servaret Cic. Mil. 30, il n'a même pas pu se sauver sans vous sauver en même temps ; neque ullum fere tempus intercessit, quin... acciperet Cæs. G. 5, 53, 5, il ne se passa presque pas un moment sans qu'il reçût... ; cf. Cic. Verr. 2, 4, 7 ; b) non quin subj., non pas que ne... pas : non quin ipse dissentiam, sed quod... Cic. Fam. 4, 7, 1, non que je ne diffère moi-même d'avis, mais parce que.., cf. Cic. Or. 227 ; Att. 10, 7, 1.

II conj. avec subj. : a) [après les verbes d'empêcht employés avec une négation ou avec une interrogation] : facere non possum quin Cic. Att. 12, 27, 3, je ne puis m'empêcher de ; v. tempero, recuso, teneo, contineo, intermitto, moro, moror ; nihil abest quin Cic. Att. 11, 15, 3, il ne s'en manque de rien que ; quid causæ est quin...? Ter. Andr. 600, quelle raison y a-t-il pour empêcher que : b) [verbes de doute, d'ignorance employés avec une négation ou avec une interrogation] ; non dubitare quin, non est dubium quin Cic. Tusc. 1, 88 ; Cæs. G. 1, 3, 6, ne pas douter que, il n'est pas douteux que ; non abest suspicio quin Cæs. G. 1, 4, 4, on soupçonne que ; non dubitabat quin... non posset Cic. Att. 5, 11, 6, il était sûr qu'il ne pouvait pas... ; quis ignorat quin... Cic. Fl. 64, qui ignore que...?