Close Window

Gaffiot, Dictionnaire latin-français (2016, ex 1934), merci à G. Gréco, M. De Wilde, B. Maréchal, K. Ôkubo!: religiosus

religiosus rĕlĭgĭōsus, a, um (religio), 1 [en gén.] qui est d'une attention scrupuleuse, scrupuleux : testis Cic. Vat. 1, témoin scrupuleux ; rerum Romanarum auctor religiosissimus Cic. Br. 44, écrivant l'histoire de Rome avec la plus scrupuleuse exactitude ; aures religiosæ Cic. Or. 28, oreilles d'une délicatesse scrupuleuse 2 [en part.] qui est d'une attention scrupuleuse à l'égard du culte des dieux, religieux, pieux : qui omnia, quæ ad cultum deorum pertinerent, diligenter retractarent, sunt dicti religiosi ex relegendo Cic. Nat. 2, 72, ceux qui avec ponctualité revenaient à l'accomplissement de tout ce qui concerne le culte des dieux, furent qualifiés religieux (pieux), mot tiré du verbe relegere, cf. Cic. Font. 32, etc. 3 qui a des scrupules religieux, des craintes religieuses : civitas religiosa Liv. 31, 9, 5, le peuple animé de scrupules religieux, cf. Liv. 6, 5, 6 || [sens péjor.] superstitieux (v. Gell. 4, 9, 2) : Ter. Haut. 650 ; -sior Cato Orat. 44 4 vénérable, respecté : nihil postea neque sacri neque religiosi duxit esse Cic. Verr. 2, 4, 72, à ses yeux désormais il n'y eut rien ni de sacré ni de vénérable ; religiosissimum fanum Cic. Verr. 2, 4, 93, sanctuaire vénéré entre tous, cf. Verr. 2, 5, 184, etc. || consacré par un culte [à une divinité] : loca sacra, religiosa Cic. Har. 30, lieux saints, consacrés [qui ne peuvent servir à un usage profane] || consacré par un mauvais présage, frappé d'interdiction : (dies Alliensis) religiosus etiam nunc Cic. Att. 9, 5, 2, (le jour de la bataille de l'Allia) considéré encore maintenant comme malheureux, cf. Liv. 6, 1, 11 ; 26, 17, 12 || religiosum est avec inf. Liv. 2, 5, 3, il est contraire à la religion de, c'est une impiété de.