Close Window

Gaffiot, Dictionnaire latin-français (2016, ex 1934), merci à G. Gréco, M. De Wilde, B. Maréchal, K. Ôkubo!: satisfacio

satisfacio sătisfăcĭō, fēcī, factum, ĕre, intr., 1 satisfaire à, s'acquitter de, exécuter : [avec dat.] alicui honesta petenti Cic. Or. 140, donner satisfaction à une demande honorable, cf. Cic. Verr. 2, 5, 139 ; Att. 2, 4, 3 ; Tusc. 2, 41 ; morte aut victoria rei publicæ satisfacere Cic. Phil. 14, 26, mourir ou vaincre pour s'acquitter envers la république, cf. Cic. Fam. 10, 1, 1 ; officio Cic. Cæc. 47, satisfaire à son devoir ; satisfacitur Varro Men. 82, on satisfait || in aliqua re Cic. Or. 109, satisfaire aux exigences (réussir) dans qqch., cf. Cic. Leg. 1, 5 ; Att. 16, 5, 2 || vobis satisfeci me nihil reliqui fecisse... Nep. Att. 21, 5, je vous ai montré de façon suffisante que je n'ai rien négligé, cf. Cic. Verr. 2, 2, 20 2 [en part.] satisfaire un créancier [soit en le payant soit en fournissant caution] : alicui Cic. Fl. 47, s'acquitter à l'égard de qqn, cf. Cic. Q. 1, 2, 7 ; Cæl. d. Cic. Fam. 8, 12, 2 ; Cæs. C. 3, 60, 5 3 donner satisfaction à qqn, lui faire agréer des excuses, des explications, une justification : satis faciendi causa Cæs. G. 5, 54, 3, pour se justifier, cf. Cæs. G. 1, 41, 3 ; Cic. Phil. 2, 49 || de injuriis Cæs. G. 5, 1, 7, donner satisfaction pour les injustices commises, ou injuriarum Her. 4, 37 || donner satisfaction en expiant : sæpe satisfecit prædæ venator Mart. 12, 14, 3, souvent le chasseur a réparé ses torts envers le gibier, le gibier a été vengé du chasseur. → pass. satisfacitur (au lieu de satisfit) Varro Men. 82.