Close Window

Gaffiot, Dictionnaire latin-français (2016, ex 1934), merci à G. Gréco, M. De Wilde, B. Maréchal, K. Ôkubo!: scindo

scindo scindō, scĭdī, scissum, ĕre, (cf. σχίζω), tr., 1 déchirer, fendre : epistulam Cic. Fam. 5, 20, 9 ; vestem Liv. 3, 58, 8, déchirer une lettre, lacérer un vêtement ; quercum cuneis Virg. En. 7, 510, fendre un chêne avec des coins ; solum Virg. G. 2, 399, fendre le sol ; freta ictu Ov. M. 11, 463, fendre la mer du battement des rames ; agmen Tac. Ann. 1, 65, fendre la colonne [des soldats] ; scindit se nubes Virg. En. 1, 587, le nuage se fend || arracher : comam, crines Acc. d. Cic. Tusc. 3, 62 ; Virg. En. 12, 870, s'arracher les cheveux ; vallum Cæs. G. 3, 5, arracher la palissade, détruire le retranchement, cf. Cæs. G. 5, 51, 4 || [prov.] alicui pænulam Cic. Att. 13, 33, 4, déchirer le manteau de qqn = l'assassiner de sollicitations 2 couper, trancher, découper [les mets] : Sen. Vita b. 17, 2 ; Brev. 12, 5 ; Mart. 3, 12, 2 3 séparer, diviser : dirimit scinditque Suebiam continuum montium jugum Tac. G. 43, une longue chaîne de montagnes sépare et divise la Suébie || pass. réfl. scindi, se diviser, se partager : Sall. H. 4, 18 ; Lucr. 4, 91 ; Ov. M. 15, 739 4 [fig.] a) vox exasperatur et scinditur Quint. 11, 3, 20, la voix s'enroue et se brise ; b) aliquem curæ scindunt Lucr. 5, 45, les inquiétudes déchirent qqn, cf. Lucr. 3, 994 ; c) scindi in contraria studia Virg. En. 2, 39, se diviser en partis opposés, cf. Sen. Ep. 89, 16 ; scidit se studium Quint. pr. 13, l'étude se subdivisa ; genus amborum scindit se sanguine ab uno Virg. En. 8, 142, les deux races se séparent en partant d'un sang commun ; d) necessitudines Plin. Min. Pan. 37, déchirer des liens de parenté ; e) dolorem Cic. Att. 3, 15, 2, rouvrir une blessure, renouveler une douleur ; f) Pergamum Pl. Bacch. 1053, détruire Pergame. → pf. arch. scicidi Enn. Scen. 293 ; Næv. Com. 94 ; Afran. 227, cf. Prisc. Gramm. 10, 24 ; Gell. 7, 9, 16.