Close Window

Gaffiot, Dictionnaire latin-français (2016, ex 1934), merci à G. Gréco, M. De Wilde, B. Maréchal, K. Ôkubo!: ars

ars ars, artis, f. 1 talent, savoir-faire, habileté, art : ars et malitia alicujus Cic. Verr. 2, 2, 135, savoir-faire et malignité de qqn ; arte quadam præditus ad libidines adulescentulorum excitandas accommodata Cic. Clu. 36, ayant une adresse toute spéciale pour éveiller les passions de la première jeunesse ; plus artis quam fidei adhibere Liv. 3, 10, 10, mettre en œuvre plus d'habileté que de bonne foi ; arte Punica Liv. 25, 39, 1, avec l'habileté des Carthaginois || d'où artēs : a) [en gén.] talents, qualités : Cic. Pomp. 36 ; Fin. 2, 115 ; Sall. C. 9, 3 ; in consule nostro multæ bonæque artes animi et corporis erant Sall. J. 28, 5, notre consul avait beaucoup de qualités intellectuelles et physiques ; artes militares, imperatoriæ Liv. 25, 19, 12, qualités qui font le soldat, le général ; b) [sens moral] : bonæ artes Sall. C. 11, 2 ; J. 4, 7, etc., les bonnes qualités, les vertus, les bons principes d'action, le bien ; bonarum artium magistri Cic. CM 29, ceux qui enseignent les vertus ; malæ artes, les mauvaises qualités, les manifestations d'une habileté mauvaise, mauvaise ligne de conduite, les vices, le mal : Sall. C. 3, 4 ; J. 41, 1 ; Liv. 2, 9, 7 ; 23, 2, 2 ; (Mucianus) malis bonisque artibus mixtus Tac. H. 1, 10, (Mucien) mélange de mauvaises et de bonnes qualités ; c) manifestations du savoir-faire, moyens, procédés, ligne de conduite : imperium facile eis artibus retinetur, quibus initio partum est Sall. C. 2, 4, la puissance se conserve aisément par les moyens (les pratiques) qui ont servi dans le principe à l'acquérir ; artibus Fabii bellum gerebat Liv. 22, 24, 10, il guerroyait suivant la tactique de Fabius ; nec Hannibalem fefellit suis se artibus peti Liv. 22, 16, 5, il n'échappa pas à Hannibal qu'on l'attaquait avec ses propres armes, cf. Cic. Verr. 2, 4, 81 ; Fam. 2, 4, 2 2 ce à quoi s'applique le talent, le savoir faire ; métier, profession ; art, science : opifices omnes in sordida arte versantur Cic. Off. 1, 150, tous les artisans pratiquent un métier bas ; minime artes eæ probandæ, quæ ministræ sunt voluptatum « cetarii, lanii, coqui... » Cic. Off. 1, 150, les métiers les moins louables sont ceux qui se mettent au service des plaisirs, tels les poissonniers, les bouchers, les cuisiniers... ; pictura et fabrica ceteræque artes Cic. Nat. 2, 35, la peinture, l'architecture et tous les autres arts ; ars dicendi Cic. de Or. 1, 66, l'art de la parole, de l'éloquence ; divinationis Cic. Nat. 2, 166, l'art de la divination ; eruditissimorum hominum artibus eloquentiam contineri statuo Cic. de Or. 1, 5, je suis d'avis que l'éloquence repose sur l'ensemble des connaissances que possèdent les hommes les plus instruits ; artes honestæ Cic. Br. 213 ; ingenuæ Cic. de Or. 1, 73 ; liberales Cic. Inv. 1, 35, connaissances libérales, culture libérale, beaux-arts, belles-lettres ; artem profiteri Cic. Tusc. 2, 12 ; Planc. 62, etc., faire profession d'un art, d'une science ; in arte se exercere Cic. Tusc. 1, 41, s'exercer dans un art, une science ; artem scire Cic. Tusc. 5, 8 [Liv. 30, 37, 9] ; nosse Cic. de Or. 1, 215, savoir un art ; discere Cic. CM 78 ; Rep. 1, 33, apprendre un art, une science ; tractare Cic. de Or. 3, 86, exercer un art, pratiquer une science 3 connaissances techniques, théorie, corps de doctrine, système, art : ceterarum rerum studia et doctrina et præceptis et arte constare Cic. Arch. 18, [nous savons] que toutes les autres études supposent un enseignement, des leçons, un art ; etiamsi ingeniis atque arte valeant Cic. de Or. 1, 115, quand même ils seraient remarquables par les dons naturels et les connaissances théoriques || [en part.] traité : ars rhetorica Cic. Or. 114, traité de rhétorique, rhétorique, cf. Fin. 4, 7 ; rhetorum artes Cic. Fin. 3, 4, les traités des rhéteurs ; scriptores artis Cic. de Or. 1, 91 ; 1, 113, etc., auteurs de traités [de rhétorique] ; quicumque artem sacrificandi conscriptam haberet Liv. 25, 1, 12, quiconque aurait un traité rédigé concernant les sacrifices || art, habileté technique : ars cum copia certat Cic. Verr. 2, 4, 65, [œuvre dans laquelle] l'art le dispute à la richesse ; Victoriæ summa arte perfectæ Cic. Verr. 2, 4, 103, des Victoires, œuvre d'un art consommé || au pl., productions de l'art, œuvres d'art : Cic. Leg. 2, 4 ; Hor. O. 4, 8, 5 ; Ep. 1, 6, 17 ; 2, 1, 242. ¶ → un nominatif artis d'après Virg. Gramm. 5, p. 38, 6.