Close Window

Gaffiot, Dictionnaire latin-français (2016, ex 1934), merci à G. Gréco, M. De Wilde, B. Maréchal, K. Ôkubo!: siccus

siccus siccus, a, um, 1 sec, sans humidité : Virg. G. 1, 389 ; 4, 427 ; En. 5, 180, etc. || [avec gén.] sicci sanguinis enses Sil. 7, 213, épées qui n'ont pas versé le sang || signa sicca Ov. Tr. 4, 9, 18, constellations qui ne se plongent pas dans la mer [qui restent sur notre horizon] || sec [température] : Hor. O. 3, 29, 20 ; Plin. 11, 101, etc. 2 sec [en parl. de la complexion du corps], ferme, sain : Plin. 34, 65 ; Catul. 23, 12 || [fig., en parl. du style] : Cic. Opt. 8 ; Br. 202 ; Quint. 2, 4, 6 || [qqf. en mauv. part] : Quint. 11, 1, 32 ; Tac. D. 21 ; Gell. 14, 1, 32 3 [fig.] a) sec, altéré : Pl. Pers. 822 ; etc.; Hor. S. 2, 2, 14 ; b) qui n'a pas bu, à jeun : Cic. Ac. 2, 88 ; Agr. 1, 1 ; Hor. S. 2, 3, 281 ; Sen. Ep. 18, 3 ; c) sec, froid, indifférent : Prop. 2, 12, 17 ; Ov. Ars 2, 686 ; Mart. 11, 81, 2 || siccior Catul. 23, 12 ; siccissimus Col. Rust. 12, 15, 2.