Close Window

Gaffiot, Dictionnaire latin-français (2016, ex 1934), merci à G. Gréco, M. De Wilde, B. Maréchal, K. Ôkubo!: sidus

sidus,¹ 1 sīdus, ĕris, n., 1 étoile [dans un groupe] ou groupe d'étoiles, constellation ; [puis] étoile isolée : Cic. Rep. 6, 15 ; Nat. 1, 35 ; 2, 155, etc. || [en parl. de l'influence sur la destinée] : sidera natalicia Cic. Div. 2, 91, les astres qui ont présidé à la naissance ; pestifero sidere icti Liv. 8, 9, 12, atteints par un astre malfaisant ; sidus Julium Hor. O. 1, 12, 47, l'astre des Jules = la fortune des Césars 2 [fig.] a) pl., les astres, le ciel : Virg. En. 9, 239 ; 11, 136 ; etc. ; Prop. 3, 2, 17 ; feriam sidera vertice Hor. O. 1, 1, 36, de mon front je toucherai le ciel ; b) pl., la nuit : Prop. 1, 3, 38 ; Stat. Th. 8, 219 ; c) éclat, beauté, ornement : Ov. P. 3, 3, 2 ; 4, 6, 9 ; Curt. 9, 6, 8 ; d) saison, époque : Virg. G. 1, 1 ; En. 4, 309 ; Ov. P. 2, 4, 25 ; Tac. Ann. 1, 70 || climat, ciel, contrée : Plin. Min. Pan. 15, 3 ; Juv. 12, 103 || état atmosphérique, tempête : triste Minervæ sidus Virg. En. 11, 260, la funeste tempête déchaînée par Minerve, cf. Ov. M. 5, 281 ; abrupto sidere nimbus it ad terras Virg. En. 12, 451, la constellation (la tempête) s'étant déchaînée, le nuage s'abat sur la terre ; confectum sidus Plin. 18, 207, achèvement de la tempête [fin du déchaînement produit par l'astre].