Close Window

Gaffiot, Dictionnaire latin-français (2016, ex 1934), merci à G. Gréco, M. De Wilde, B. Maréchal, K. Ôkubo!: supersedeo

supersedeo sŭpersĕdĕō, sēdī, sessum, ēre, intr. et tr., 1 être assis sur, être posé sur : elephanto Suet. Nero 11, être assis sur un éléphant || [avec acc.] Apul. M. 11, 11 2 présider : alicui rei Cato Agr. 5, 1 3 [fig.] se dispenser de, s'abstenir de : a) a prœlio Cæs. G. 2, 8, 1, s'abstenir de combattre ; labore itineris Cic. Fam. 4, 2, 4, s'épargner les fatigues d'un voyage || [pass. impers.] narratione supersedendum est Cic. Inv. 1, 30, il faut supprimer la narration, cf. Cic. Inv. 1, 28 ; supersederi litibus æquum est Liv. 38, 51, 8, il convient qu'on fasse trêve, qu'on surseoie aux débats, cf. Liv. 6, 1, 12 ; 7, 27, 4 ; b) [avec dat.] B. Afr. 75, 2 ; c) tr., operam Gell. 2, 29, 13, ne pas accorder son concours ; hæc causa non visa est supersedenda Her. 2, 26, ce procès n'a pas paru devoir être remis ; d) [avec inf.] : supersedissem loqui Liv. 21, 40, 1, je me serais dispensé de parler, cf. Liv. 4, 7, 8 ; 34, 59, 2 ; Tac. Ann. 15, 63 ; Plin. Min. Ep. 5, 7, 5.