Close Window

Gaffiot, Dictionnaire latin-français (2016, ex 1934), merci à G. Gréco, M. De Wilde, B. Maréchal, K. Ôkubo!: tutus

tutus tūtus, a, um, part. de tueor pris adjt : 1 protégé, en sûreté, l'abri, qui ne court aucun danger : nullius res tuta erat Cic. Verr. 2, 5, 39, personne n'avait un objet en sûreté ; locus tutus Cic. Pomp. 31, endroit sûr ; mercatoribus tutum mare Cic. Pomp. 32, mer sûre pour les marchands ; tutiorem vitam hominum reddere Cic. Rep. 1, 3, rendre la vie humaine plus sûre ; mentis male tutæ Hor. S. 2, 3, 137, d'une intelligence mal préservée = frappé de démence ; tutæ aures Hor. O. 1, 27, 18, oreilles discrètes || tutus ab, protégé contre, à l'abri de, qui n'a rien à craindre de : Cic. Verr. 2, 1, 68 ; Nat. 2, 20 ; Cæs. G. 7, 14, 9 ; [avec adversus] Curt. 7, 9, 2 ; Sen. Ira 2, 12, 1 ; [avec ad] Liv. 25, 38, 14 ; 36, 32, 6, par rapport à || tutum est avec inf., il est prudent de : Quint. 9, 2, 66 ; 10, 3, 33 ; tutius est... potiri Cæs. G. 3, 24, 2, il est plus sûr de s'emparer... ; nobis tutissimum est... sequi Quint. 3, 4, 11 le plus sûr pour nous est de suivre... || in tuto aliquem collocare Cic. Har. 53, mettre qqn en sûreté ; in tuto esse Cic. Fam. 12, 2, 3, être en sûreté ; in tutum educere Pl. Most. 1048, emmener en sûreté, cf. Liv. 2, 19, 6 2 [fig.] prudent, circonspect : Hor. P. 28 ; Ov. Tr. 3, 12, 36 || tutiora consilia Liv. 9, 32, 3, résolutions plus prudentes, cf. Liv. 22, 38, 13.